Israël en guerre - Jour 193

Rechercher

Les proches de Cécile Kohler, détenue en Iran depuis un an, « extrêmement inquiets »

Deux rassemblements de soutien à la jeune femme vont être organisés, à Nanterre ce dimanche et le 14 mai à Paris, au Champ-de-Mars

Capture d'écran d'une vidéo de la citoyenne française Cecile Kohler, détenue en Iran et soupçonnée d'espionnage. (Capture d'écran: Twitter, used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)
Capture d'écran d'une vidéo de la citoyenne française Cecile Kohler, détenue en Iran et soupçonnée d'espionnage. (Capture d'écran: Twitter, used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)

Les proches de Cécile Kohler, une enseignante et syndicaliste française détenue en Iran, se sont dits samedi « extrêmement inquiets » pour sa santé et ont demandé sa « libération immédiate », à la veille du « triste anniversaire » de son arrestation, un an plus tôt.

« Ce dimanche 7 mai marquera le triste anniversaire de l’arrestation de Cécile Kohler et de son conjoint, Jacques Paris, lors d’un séjour touristique en Iran », indique dans un communiqué son comité de soutien.

« Après un an de détention », ils déplorent n’avoir « toujours aucune information sur leur dossier, ni sur un éventuel procès » et dénoncent une détention « arbitraire et sans fondement ».

Selon le comité, Cécile Kohler, 38 ans, n’a eu en un an « que trois contacts avec sa famille, le dernier datant du 17 avril dernier », lors d’appels « de quelques minutes » et « sous haute surveillance ».

Ils affirment également avoir « beaucoup de difficultés pour obtenir des informations sur (les) réelles conditions de détention » de la jeune femme qui « semble privée de tout et reste coupée du monde extérieur ».

« Démunis » face à une situation qui « semble totalement bloquée », ils se disent « extrêmement inquiets des répercussions de cette captivité sur la santé de Cécile et de Jacques ».

Ils demandent à Téhéran, qui accuse le couple d’être des espions, « le respect sans conditions des droits fondamentaux et la libération immédiate de Cécile Kohler et Jacques Paris ».

Deux rassemblements de soutien à la jeune femme vont être organisés, à Nanterre ce dimanche et le 14 mai à Paris, au Champ-de-Mars.

Une conférence de presse est également prévue mercredi à Bergerac (Dordogne), en présence de la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt, détenue pendant six ans par les Farc, l’ancienne guérilla marxiste en Colombie, avant d’être secourue par l’armée en 2008, indique encore le comité dans son communiqué.

Officiellement, six Français restent détenus en Iran.

Outre Cécile Kohler et Jacques Paris, Bernard Phelan, Franco-Irlandais à la santé fragile, est détenu depuis le 1er octobre. Un consultant de 35 ans, Louis Arnaud, a lui été arrêté le 28 septembre. Un autre Français est détenu mais son identité n’a jamais été rendue publique.

Enfin, Benjamin Brière, 38 ans, détenu depuis mai 2020 pour espionnage, a été acquitté mi-février mais reste pour l’heure derrière les barreaux.

La chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah, arrêtée en juin 2019 puis condamnée à cinq ans de prison pour atteinte à la sécurité nationale, a été libérée le 10 février.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.