Les rivaux palestiniens Haniyeh et Abbas se sont parlé au téléphone
Rechercher

Les rivaux palestiniens Haniyeh et Abbas se sont parlé au téléphone

L'ancien chef du Hamas Khaled Meshaal a également appelé le président de l'AP et lui a présenté ses condoléances pour la mort d'Ahmed Abdel Rahman, un cadre de l'AP

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas (à droite) et le Premier ministre palestinien Ismail Haniyeh du Hamas (à gauche) à la tête de la première réunion du cabinet du nouveau gouvernement de coalition au bureau d'Abbas à Gaza, le 18 mars 2007. (AP Photo/Khalil Hamra, File)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas (à droite) et le Premier ministre palestinien Ismail Haniyeh du Hamas (à gauche) à la tête de la première réunion du cabinet du nouveau gouvernement de coalition au bureau d'Abbas à Gaza, le 18 mars 2007. (AP Photo/Khalil Hamra, File)

Le chef du Hamas Ismail Haniyeh a appelé le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas mardi pour lui présenter ses condoléances après la mort d’un éminent membre du Fatah, selon le site de l’AP Wafa, marquant un rare signe de rapprochement entre les deux camps.

Le parti Fatah d’Abbas est en conflit avec le groupe terroriste du Hamas depuis que ce dernier a chassé l’AP de la bande de Gaza en 2007. De multiples tentatives de réconciliation ont échoué.

Ces dernières années, le président de l’AP aurait pris contact à plusieurs reprises avec des dirigeants du Hamas.

L’ancien haut cadre du Fatah Ahmed Abdel Rahman est décédé lundi à l’âge de 76 ans.

« [Haniyeh] l’a consolé sur la disparition du grand combattant national qu’était Ahmed Abdel Rahman », a rapporté Wafa.

Le quotidien al-Resalah, affilié au Hamas, a confirmé l’appel téléphonique.

Tout au long de sa carrière, Abdel Rahman a occupé divers postes officiels, notamment porte-parole du Fatah, conseiller d’Abbas pour les affaires de l’OLP, assistant de l’ancien président de l’AP Yasser Arafat et secrétaire-général du cabinet de l’AP.

L’ancien chef du Hamas Khaled Meshaal a également appelé Abbas et lui a présenté ses condoléances pour la mort d’Abdel Rahman, selon un autre article de Wafa.

Les informations publiées par Wafa et al-Resalah n’ont pas précisé si Abbas et les chefs du Hamas ont abordé d’autres sujets que le décès d’Abdel Rahman. Ces appels surviennent dans un contexte d’appels aux élections législatives et présidentielles en Cisjordanie, à Gaza et à Jérusalem-Est.

Le chef du Hamas Khaled Mashaal, à gauche, avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. (AP)

Ababs et Haniyeh ont tous deux récemment rencontré Hanna Nasser, chef de la commission centrale électorale de l’Autorité palestinienne, à plusieurs reprises, pour discuter de la possibilité d’organiser des élections législatives et présidentielles en Cisjordanie, à Gaza et à Jérusalem-Est.

Fin septembre, Abbas a promis, depuis la tribune des Nations unies lors de l’Assemblée générale à New York, d’organiser des élections générales en dans les trois régions.

De son côté, le Hamas s’est dit prêt à participer à des élections législatives et disposé à faire certaines concessions pour permettre au vote d’avoir lieu.

Le Parlement palestinien ne siège plus depuis 2007. Le mandat de M. Abbas a lui expiré en 2009, mais court toujours faute de présidentielles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...