Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Les Syriens armés, dont l’un a été tué à la frontière, n’étaient pas des combattants

Le second homme s'est enfui en Syrie ; une première enquête militaire a révélé que les deux hommes étaient probablement des chasseurs et ne cherchaient pas à commettre un attentat

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats israéliens patrouillant la barrière frontalière avec la Syrie, dans le sud du plateau du Golan, le 29 janvier 2023. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)
Des soldats israéliens patrouillant la barrière frontalière avec la Syrie, dans le sud du plateau du Golan, le 29 janvier 2023. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)

Tsahal a déclaré lundi que deux Syriens armés qui se sont approchés de la frontière israélienne dans le sud du plateau du Golan la veille – dont l’un a été tué par les troupes – n’étaient pas des combattants.

Selon l’enquête initiale de l’armée, les deux hommes étaient probablement des chasseurs et ne tentaient pas de perpétrer une attaque à la frontière.

Selon Tsahal, les soldats qui surveillaient les caméras de surveillance dimanche matin ont vu les deux hommes armés franchir la « ligne Alpha », une zone tampon des Nations unies séparant Israël de la Syrie, et s’approcher de la barrière de sécurité israélienne.

« Les troupes de Tsahal dépêchées sur les lieux ont agi pour empêcher les suspects de franchir la clôture et ont ouvert le feu conformément aux procédures opérationnelles standard », a déclaré l’armée.

L’un des suspects a été pris en charge par des médecins militaires sur place, mais a ensuite été déclaré mort. Le deuxième homme s’est enfui en Syrie, a déclaré l’armée israélienne. Il n’était pas clair s’il avait également été touché par les tirs.

« Une enquête initiale indique qu’il est peu probable qu’il s’agisse d’une activité terroriste », a déclaré l’armée israélienne, ajoutant que l’enquête se poursuivait.

Aucun soldat israélien n’a été blessé dans l’incident.

L’unité impliquée dans l’incident était le bataillon controversé Netzah Yehuda, qui fait partie de la Brigade Kfir. Le bataillon a été déplacé de son déploiement en Cisjordanie à la frontière syrienne au début du mois, pour la première fois.

Il y a quelques semaines, Tsahal a déclaré que les troupes avaient arrêté cinq suspects qui avaient traversé le territoire israélien depuis la Syrie.

En décembre, deux incidents similaires se sont produits.

Bien que Jérusalem et Damas soient toujours en état de guerre, les Syriens – blessés dans la guerre civile actuellement en cours dans leur pays – qui parviennent à franchir la frontière reçoivent un traitement médical de l’État juif.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.