Rechercher

Tsahal détient brièvement deux hommes entrés dans le Golan depuis la Syrie

Les deux infiltrés sont retournés en Syrie après avoir été interrogés ; lors d'un incident similaire, les soldats ont attrapé un autre infiltré et l'ont conduit à l’hôpital

Illustration : Des soldats israéliens montant la garde du côté israélien du passage de Quneitra, à la frontière israélo-syrienne, sur le plateau du Golan, le 23 mars 2019. (Crédit : Basel Awidat/Flash90/Dossier)
Illustration : Des soldats israéliens montant la garde du côté israélien du passage de Quneitra, à la frontière israélo-syrienne, sur le plateau du Golan, le 23 mars 2019. (Crédit : Basel Awidat/Flash90/Dossier)

Deux personnes ont été arrêtées par les troupes israéliennes pour avoir traversé de la Syrie vers Israël via le plateau du Golan, a annoncé l’armée vendredi.

L’incident s’est produit jeudi et les deux personnes ont été emmenées pour être interrogées par les soldats, puis ont ensuite été renvoyées en Syrie, selon un communiqué de Tsahal.

On ne sait pas comment ni pourquoi ils sont entrés en Israël.

Lors d’un incident similaire survenu mercredi, les troupes ont arrêté un autre individu qui avait traversé la frontière syrienne pour entrer en Israël.

Tsahal a précisé dans un communiqué que l’homme avait été arrêté par les soldats du côté est de la barrière – construite en territoire israélien – dans le sud du plateau du Golan.

Les soldats se trouvaient dans le secteur pour des opérations de routine, a ajouté l’armée.

Le suspect a été conduit à l’hôpital pour s’assurer de son état de santé avant son interrogatoire par l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet. Il n’a pas été blessé lors de l’arrestation et a été conduit à l’hôpital pour des « examens de routine », a fait savoir une source militaire.

Tsahal n’a pas précisé pourquoi la personne avait besoin de soins médicaux, et on ignore si elle a depuis été renvoyée en Syrie.

On ignore la raison pour laquelle l’armée a attendu une journée avant de diffuser cette information.

Bien que Jérusalem et Damas soient toujours en état de guerre, les Syriens – blessés dans la guerre civile actuellement en cours dans leur pays – qui parviennent à franchir la frontière reçoivent un traitement médical de l’État juif.

Emanuel Fabian a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.