Les tueurs de Cisjordanie projetaient de garder les 3 ados chez un barbier
Rechercher

Les tueurs de Cisjordanie projetaient de garder les 3 ados chez un barbier

Un an après, les responsables révèlent que les kidnappeurs comptaient à l’origine enlever une ou deux personnes

Naftali Fraenkel, Gil-ad Shaar et Eyal Yifrach (Crédit : autorisation)
Naftali Fraenkel, Gil-ad Shaar et Eyal Yifrach (Crédit : autorisation)

Les ravisseurs palestiniens qui ont enlevé et assassiné trois adolescents israéliens en Cisjordanie il y a un an s’étaient déguisés en Juifs orthodoxes pour tromper les trois jeunes et les convaincre de monter dans leur voiture pour faire un tour, a indiqué la police jeudi.

La police, qui a révélé de nouveaux détails sur l’affaire, a également confirmé que les ravisseurs projetaient de garder leurs otages en vie, mais ont changé les plans quand trois personnes sont entrées dans la voiture au poste d’auto-stop.

Dans la soirée du 12 juin 2014, les membres du Hamas Amer Abu Aysha et Marwan Kawasmeh ont pris Gil-ad Shaer, 16 ans, Naftali Fraenkel, 16 ans, et Eyal Yifrach, 19 ans, qui faisaient de l’auto-stop pour rentrer chez eux près de l’implantation de Gush Etzion dans le sud de Jérusalem.

Les trois jeunes hommes ont accepté d’entrer dans la voiture parce que les ravisseurs étaient habillés comme des Juifs orthodoxes et que la voiture portait des plaques d’immatriculation israéliennes, selon la police.

Aysha et Kawasmeh ont rapidement assassiné les trois adolescents et ont jeté leurs corps dans un champ près d’Hébron – menant à une recherche intensive qui a duré deux semaines et qui a précipité indirectement une guerre entre le Hamas à Gaza et Israël pendant l’été.

Un responsable de la sécurité israélienne, qui a accepté de témoigner sous couvert d’anonymat, a expliqué au site d’informations Walla jeudi que le plan originel des ravisseurs était d’enlever une ou deux personnes et de les cacher en vie dans une cellule spécialement préparée chez un barbier en Cisjordanie.

Enlever trois personnes posait un risque pour les ravisseurs car ils s’étaient mis dans une situation où les victimes seraient en mesure de maîtriser leurs ravisseurs, a souligné le fonctionnaire.

Enlever trois personnes plutôt qu’une ou deux personnes n’était pas prévu, a-t-il poursuivi.

La facilité avec laquelle ils ont réussi à s’emparer des trois jeunes hommes a surpris les ravisseurs, les obligeant à changer leurs plans en pleine opération.

« En [se débarrassant] des corps [sans les cacher], ils nous ont montré que cela n’était pas été prévu », a expliqué la source.

« Ils n’ont pas préparé un endroit où cacher les corps. Ils les ont simplement recouverts avec des pierres et de la terre. Quand nous sommes arrivés, ils étaient relativement facile de les trouver. Il n’y avait pas de subtilité ici, aucune », a-t-il conclu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...