Les vedettes juives se démarquent aux Golden Globes
Rechercher

Les vedettes juives se démarquent aux Golden Globes

Lors d'une soirée qui a finalement moins porté sur les prix que sur un positionnement public contre les inconduites sexuelles, ce sont les Juives qui ont ouvert la route

Depuis la gauche : Natalie Portman, America Ferrera,Emma Stone and Billie Jean King arrivent pour la 75ème cérémonie des Golden Globe le 7 janvier 2018 à Los Angeles (Crédit :  AFP PHOTO / VALERIE MACON)
Depuis la gauche : Natalie Portman, America Ferrera,Emma Stone and Billie Jean King arrivent pour la 75ème cérémonie des Golden Globe le 7 janvier 2018 à Los Angeles (Crédit : AFP PHOTO / VALERIE MACON)

Dans une affluence de robes noires, un groupe d’actrices juives s’est démarqué de la foule. Pas seulement pour les prix qu’elles ont reçus mais bien pour les messages qu’elles ont placés sur le front de la 75ème édition de la cérémonie des Golden Globe, qui a eu lieu dimanche soir.

Cette toute première remise des prix de la saison, qui était animée par l’acteur Seth Meyers, a été marquée du sceau de la solidarité féminine. Et entre des discussions sur le harcèlement sexuel et l’égalité des sexes, quelques distinctions ont également été remises.

L’actrice Rachel Brosnahan, qui interprète Miriam ‘Midge’ Maisel dans la série « The Marvelous Mrs. Maisel » d’Amazon, a remporté le prix de la meilleure actrice dans une série télévisée, musicale ou comédie. ‘Mrs Maisel’, qui est assurément l’oeuvre la plus ouvertement juive nominée cette année, a également remporté le prix de la meilleure série télévisée dans la même catégorie.

Brosnahan — qui n’est pas juive elle-même – y joue une femme au foyer de New York à la fin des années 1950 qui décide de devenir comédienne après le départ de son mari.

« C’est une histoire consacrée à une femme audacieuse, brillante et compliquée et je suis infiniment fière d’avoir fait partie de l’aventure. Il y a tellement d’histoires de femmes qui méritent d’être entendues et qui devraient l’être », a déclaré Brosnahan dans son discours après avoir reçu la distinction.

« Continuons à prendre nos responsabilités et à investir et à défendre ces histoires », a-t-elle ajouté.

La série a été écrite par Amy Sherman-Palladino, devenue célèbre grâce à « Gilmore Girls ». Le père de Sherman-Palladino était Juif et elle explique avoir grandi comme « Juive. Ou à peu près ».

Rachel Brosnahan dans le rôle de Miriam “Midge” Maisel, le personnage éponyme de la série « The Marvelous Mrs. Maisel ». (Crédit : Amazon Studios via JTA)

James Franco a reçu le Golden Globe du meilleur acteur pour son interprétation du réalisateur Tommy Wiseau in « The Disaster Artist », le récit semi-fictif de la production du film « The Room » réalisé en 2003 par Wisseau, devenu célèbre en tant que « pire film jamais réalisé ».

Franco a salué son collaborateur Seth Rogan et sa co-star, son frère Dave Franco, qu’il a qualifié de « mon propre frère Coen ».

Mais la soirée a finalement moins porté sur les prix que sur un positionnement public contre l’inconduite sexuel et le manque d’égalité femmes-hommes dans un Hollywood éclaboussé par le scandale Harvey Weinstein. Et, là aussi, ce sont les Juives qui ont ouvert la voie.

Au moment de la clôture de l’événement, c’est Natalie Portman qui est apparue comme l’une des héroïnes de la soirée. Ni pour des prix reçus, ni pour des discours prononcés, mais bien pour sa position subtile adoptée du début jusqu’à la fin contre la culture de la misogynie à Hollywood.

Alors qu’elle présentait le prix du meilleur réalisateur, Portman n’a pas manqué de montrer son dédain pour le manque de représentation des femmes sur la liste, soulignant dans son introduction : « Voilà tous les nominés hommes ».

Portman protestait contre la rebuffade faite aux femmes dans la catégorie du meilleur réalisateur où pas une seule femme n’a été nominée pour son travail, même si elles ont été à l’origine de certains des plus gros succès commerciaux et critiques de 2017. Ainsi, Patty Jenkins (Wonder Woman) et Greta Gerwig (Lady Bird) ont été laissées hors de la compétition.

Comme l’a tweeté Emily Nussbaum, critique de télévision pour le New Yorker, « Je sais que la soirée n’est pas terminée mais pour moi, Portman a marqué le pont culminant. Différente d’une déclaration de tapis rouge ou même d’un grand discours – un défi à l’étiquette mise en place pour l’événement ».

Aux côtés d’autres actrices, Natalie Portman s’était habillée en noir pour les Golden Globe, cette année, un dress-code adopté par les autres comédiennes.

Portman est arrivée avec son amie, l’actrice America Ferrera. Les deux stars ont fait partie des quelques couples à arriver en solidarité avec le mouvement Time’s Up, une campagne lancée par Portman et Ferrara avec d’autres actrices pour lutter contre le harcèlement sexuel à Hollywood.

Dans une interview accordée sur le tapis rouge, Portman a déclaré que la voix des femmes était « plus audible et plus forte » lorsqu’elles se rassemblaient.

@timesupnow

Une publication partagée par Natalie Portman (@nportmanofficial) le

Portman et Ferrera ont été récemment rejointes par plus de 300 femmes travaillant dans le show business et qui ont signé une lettre marquant le lancement de Time’s Up. Jusqu’à présent, elles ont levé près de 16 millions de dollars qui alimenteront un fonds d’aide juridique pour celles qui ont subi des harcèlements sur leur lieu de travail, selon People.

L’actrice Debra Messing, star de la série télévisée « Will & Grace », s’est également présentée en noir. Et très déterminée.

Dans une interview accordée sur le tapis rouge à E !, Messing a expliqué avoir été choquée par le fait que E! ne verse pas à ses animatrices le salaire versé aux animateurs, citant le départ de Catt Sadler de E! après qu’il a été révélé qu’elle était moins rémunérée que son co-animateur, selon le Washington Post.

Bien sûr, un événement de Hollywood n’aurait pas été non plus complet sans la présence de Gal Gadot qui, ceinte dans une robe noire ajustée, a fait part de sa solidarité avec Time’s Up. Elle a présenté le prix de la meilleure actrice dans une série télévisée – musicale ou comédie – aux côtés de Dwayne ‘The Rock’ Johnson.

JTA a contribué à cet article

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...