Les ‘Young Fathers’ désinvités après leur soutien au BDS puis reprogrammés
Rechercher

Les ‘Young Fathers’ désinvités après leur soutien au BDS puis reprogrammés

Après l'annulation de la performance d'un groupe de musique pour leur soutien au BDS, qui a déplu aux organisateurs d'un festival allemand, d'autres artistes protestent

Le groupe de Hip Hop The Young Fathers, qui a rejoint le groupe BDS, en concert à Portland (Crédit: Ash link/Wikimedia Commons)
Le groupe de Hip Hop The Young Fathers, qui a rejoint le groupe BDS, en concert à Portland (Crédit: Ash link/Wikimedia Commons)

Le groupe de hip-hop The Young Fathers a été désinvité puis reprogrammé au festival artistique Ruhrtriennale organisé à Bochum en Allemagne. En cause, le soutien affiché au groupe Boycott, Désinvestissement, Sanction (BDS) qui prône l’ostracisation d’Israël au point de vue économique, culturel, et scientifique, et dont l’action est punie par la loi française. Un soutien qui a déplu à l’organisation du festival.

« L’organisation avait demandé au groupe de prendre ses distances avec le mouvement mondial de BDS contre Israël et en faveur des droits des Palestiniens, ce que les Young Fathers ont refusé » explique le HuffPost Maghreb.

“Le groupe a refusé et a réaffirmé son soutien aux principes des droits de l’homme. Maintenant, 79 artistes, écrivains et producteurs de tous les domaines des arts au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne et ailleurs, ainsi que des personnalités comme Desmond Tutu, Naomi Klein, Noam Chomsky et Angela Davis, parlent de ce qu’ils qualifient de forme alarmante de censure, ‘blacklisting’ et répression”, indique le collectif Artists for Palestine UK dans le Guardian, cité par le HuffPost Maghreb.

« Une censure, un blacklisting et une répression » qui semblent plus acceptables lorsqu’ils visent Israël.

Des liens parfois étroits avec des organisations terroristes

Une organisation-cadre des associations américaines faisant partie du mouvement BDS (Boycott, Divestment and Sanctions) transfère des fonds à une organisation palestinienne liée à des groupes terroristes, a rapporté vendredi le Tablet Magazine.

Selon Tablet, l’organisation US Campaign for Palestinian Rights, qui supervise les travaux de 329 organisations différentes appartenant au mouvement BDS, parraine financièrement le BNC (BDS National Committee) palestinien, groupement qui est le principal coordinateur des efforts livrés par BDS dans les Territoires palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...