L’hôpital Sheba et le NIH américain s’unissent pour la recherche sur le Covid-19
Rechercher

L’hôpital Sheba et le NIH américain s’unissent pour la recherche sur le Covid-19

Le plus grand hôpital d'Israël va collaborer avec l'agence de recherche américaine pour étudier les aspects virologiques et immunologiques du coronavirus

Des lits dans une nouvelle unité de soins intensifs du coronavirus à l'hôpital Sheba. (Autorisation)
Des lits dans une nouvelle unité de soins intensifs du coronavirus à l'hôpital Sheba. (Autorisation)

L’hôpital israélien Sheba à Tel Hashomer et le National Institute of Health (NIH), l’agence de recherche médicale des Etats-Unis, vont unir leur forces pour mener des recherches cliniques et scientifiques appliquées afin de trouver des  traitements permettant de combattre l’épidémie de coronavirus.

Dans le cadre de leur partenariat, l’hôpital Sheba, basé à Ramat Gan, fournira au Centre de recherche sur les vaccins du NIH des prélèvements sanguins, du plasma et le virus Covid-19 des patients infectés en Israël.

Les chercheurs vont également partager les informations pertinentes glanées au fil d’une série d’essais cliniques que l’hôpital mène actuellement sur de nombreux médicaments d’entreprises pharmaceutiques internationales, mais aussi sur ses propres traitements expérimentaux, a indiqué l’hôpital dans un communiqué jeudi.

Le NIH va soutenir les recherches de l’hôpital israélien sur le Covid-19, en associant les efforts pour étudier les aspects virologiques et immunologiques de la maladie. Il s’agit également d’accélérer le processus de recherche et de compréhension du virus et de cibler les traitements et les vaccins les plus efficaces.

« Cette collaboration met en commun les résultats incroyables de recherche clinique de l’hôpital avec une démarche à la pointe de la recherche scientifique de maladies infectieuses humaines, a déclaré Dr Daniel Douek, un chercheur au département d’immunologie humaine dans le centre de recherche vaccinale du NIH, dans le communiqué. Je suis certain que nous pourrons beaucoup contribuer à la résolution non seulement de cette pandémie actuelle, mais aussi à de futures infections ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...