Liberman croit à une initiative de paix “réelle” et “honnête” de Trump
Rechercher

Liberman croit à une initiative de paix “réelle” et “honnête” de Trump

Le ministre de la Défense a évoqué le prochain voyage de Trump en Israël et sa volonté de parvenir à un accord de paix

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Avigdor Liberman (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Avigdor Liberman (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a indiqué qu’il ne connaissait pas les détails de l’initiative de paix du président américain Donald Trump, mais qu’il est certain que le projet sera « réel » et « honnête ».

Avant la visite du président américain en Israël à la fin du mois, Liberman a déclaré que l’administration américaine est « très amicale et comprend nos problèmes au Moyen Orient ». Israël a « de nombreuses raisons d’être satisfait » des nouvelles autorités américaines, a-t-il ajouté.

Prenant la parole au début de la réunion hebdomadaire du groupe parlementaire de Yisrael Beytenu, Liberman, qui fêtait le 72e anniversaire de la défaite des nazis, a fait un lien entre le grand mufti de Jérusalem Hadj Amin al-Husseini, les groupes terroristes palestiniens contemporains et les députés arabes israéliens, affirmant que tous cherchent la destruction d’Israël.

« Aujourd’hui, nous aussi, nous voyons qui sont les héritiers de Husseini », a dit Liberman, citant le Hamas, le Jihad islamique, l’Etat islamique, le leader de la branche islamique du nord Raed Saleh et l’ancien député Basel Ghattas qui a été incarcéré pour avoir transmis des téléphones cellulaires à des détenus palestiniens condamnés pour des faits de terrorisme.

Il a ensuite ajouté à cette énumération les députés arabes qui avaient boycotté les funérailles de l’ancien président Shimon Peres.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...