Liberman : Israël réprimera les attaques incendiaires venant de Gaza
Rechercher

Liberman : Israël réprimera les attaques incendiaires venant de Gaza

"Si quelqu’un pense que c’est possible de continuer avec les cerfs-volants et les feux, il se trompe", a dit le ministre de la Défense après une journée d'escalade des tensions

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman fait une déclaration aux médias lors de sa visite à Katzrin, le 11 mai 2018. (Basel Awidat/Flash90)
Le ministre de la Défense Avigdor Liberman fait une déclaration aux médias lors de sa visite à Katzrin, le 11 mai 2018. (Basel Awidat/Flash90)

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a averti lundi le groupe terroriste palestinien du Hamas qu’Israël ne le laisserait pas continuer d’envoyer des dispositifs incendiaires en direction du territoire israélien, après une nuit de frappes de l’armée de l’air israélienne sur Gaza, en réponse à des attaques aériennes, comme celles qui ont causé des centaines de feux de forêts ces derniers mois.

« Si quelqu’un pense que c’est possible de continuer avec les cerfs-volants et les feux, il se trompe », a affirmé Liberman durant une visite de l’entreprise Israel Aerospace Industries (IAI), le premier constructeur aéronautique du pays.

L’aviation israélienne a frappé un certain nombre de frappes dans la bande de Gaza lundi matin, en représailles aux nombreux incendies causés par des Palestiniens la veille. Quelques heures plus tard, des Palestiniens ont lancé trois roquettes sur le sud d’Israël depuis l’enclave côtière.

L’armée a précisé que deux des roquettes ont atterri en Israël et la troisième n’a pas réussi à franchir la barrière. Aucun blessé n’a été signalé.

Une explosion à Gaza City après une frappe aérienne d’Israël, le 18 juin 2018 (Crédit : AFP / MAHMUD HAMS)

Il s’agissait des premières roquettes depuis le cessez-le-feu tacite, après une journée riche en échanges de tirs il y a deux semaines.

Avant le tir de roquette, les avions de chasse israéliens avaient mené des frappes sur trois sites militaires et un centre de fabrication d’armes au nord de Gaza, appartenant au groupe terroriste du Hamas, qui dirige l’enclave, selon l’armée israélienne.

L’armée dit avoir touché neuf cibles, dont les trois postes du Hamas, en réponse aux attaques des cerfs-volants et des ballons incendiaires lancées depuis la bande de Gaza, qui ont ravagé Israël ces dernières semaines.

« L’attaque a été menée en représailles au tir de cerfs-volants et de ballons incendiaires et explosifs sur le territoire israélien. C’est une activité terroriste qui met en danger la vie des résidents du sud et qui a endommagé de larges étendues de terre », a dit l’armée.

L’armée a averti qu’elle avait « les renseignements et les capacités opérationnelles » nécessaires pour mener d’autres frappes à Gaza si les attaques de cerfs-volants et de ballons ne prennent pas fin.

Un Palestinien masqué lance un ballon chargé de matériel combustible en Israël, à l’est de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 17 juin 2018 (Crédit : AFP PHOTO / SAID KHATIB)

Les frappes sur des postes du Hamas semblent être la nouvelle tactique de l’armée pour dissuader les Palestiniens d’envoyer des dispositifs incendiaires volants en Israël, après que les tirs de semonce à l’intention des lanceurs se sont révélés inefficaces.

Les tirs de roquette palestiniens semblent être une riposte aux frappes aériennes.

Les projectiles tirés sur Israël ont déclenché des sirènes d’alerte dans la région de Hof Ahskelon et dans la zone industrielle de la ville d’Ashkelon. Des milliers d’Israéliens se sont précipités vers les abris blindés. Les alarmes ont sonné deux fois, à 4 heures 40 du matin, et peu après 5 heures.

Le système anti-missile du Dôme de Fer n’aurait pas été activé, ce qui indique que les deux roquettes entrantes ont touché des terrains vagues, qui ne posait aucun danger, et ne nécessitait donc pas d’être interceptées.

Les frappes israéliennes dans la bande de Gaza et les tirs de roquettes palestiniens qui ont suivi surviennent au lendemain d’une journée riche en attaques incendiaires par des Gazaouis, qui ont lancé une dizaine de ballons chargés d’engins incendiaires et explosifs sur le sud d’Israël, causant au moins 20 feux, don plusieurs importants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...