Liberman : Israël « vaincra n’importe quel ennemi »
Rechercher

Liberman : Israël « vaincra n’importe quel ennemi »

Le ministre de la Défense s'est rendu sur les lieux d'un entrainement de l'armée, qui simule une guerre avec Gaza, après une intensification des tensions ces dernières semaines

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman rencontre des responsables de l'armée pendant un exercice simulant une guerre à Gaza, le 17 juillet 2018. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Avigdor Liberman rencontre des responsables de l'armée pendant un exercice simulant une guerre à Gaza, le 17 juillet 2018. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Dans une apparente menace contre le groupe terroriste du Hamas, le ministre de la Défense Avigdor Liberman a déclaré mardi durant une visite sur une exercice militaire qui simule un combat en zone urbaine, que l’armée israélienne était préparée « à vaincre n’importe quel ennemi ».

« Si nous devons aller à la guerre, nous serons capable de vaincre n’importe quel ennemi. L’armée israélienne sait quoi faire, comment le faire et quand le faire », a déclaré le ministre de la Défense.

Les propos de Liberman surviennent dans un contexte de tensions accrues entre Israël et la bande de Gaza, qui laissent présager d’une guerre imminente, au regard de l’intensification de la violence à la frontière.

Après l’escalade du week-end, Israël a fortement restreint l’influx de biens vers Gaza via le point de passage de Kerem Shalom et a menacé d’aller encore plus loin si les attaques incendiaires ne cessaient pas.

Dimanche, la 162e division blindée de l’armée israélienne a lancé un exercice de simulation, notamment la capture de Gaza City. L’armée a assuré que cet exercice était prévu et n’était pas lié aux échanges de tirs du week-end. Cependant, la manière dont cet exercice a été évoqué par l’armée laisse penser qu’il s’agit d’une menace tacite à l’intention du Hamas.

Durant sa visite mardi, Liberman a semblé répondre aux critiques qui allèguent qu’Israël laisse le Hamas, qui dirige Gaza, décider du déroulement des événements.

« Nous dictons les règles du jeu, et personne d’autre », a assuré le ministre de la Défense.

Liberman a également salué les officiers et les soldats qui participent à l’exercice et s’est dit « très impressionné par le niveau de préparation et la motivation ».

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman avec le chef d’etat-major Gadi Eizenkot et le général de division du Sud Herzl Halevi pendant un exercice simulant une guerre à Gaza, le 17 juillet 2018. (Crédit : Ariel
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...