Liberman : pas d’aide pour Gaza tant que la Croix Rouge n’a pas vu les captifs israéliens
Rechercher

Liberman : pas d’aide pour Gaza tant que la Croix Rouge n’a pas vu les captifs israéliens

Le ministre de la Défense a aussi critiqué les groupes internationaux qui n'ont pas condamné l’exécution de 3 Gazaouis

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman, après le verdict de culpabilité rendu par le tribunal militaire de Tel Aviv contre Elor Azaria, le 4 janvier 2017. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Le ministre de la Défense Avigdor Liberman, après le verdict de culpabilité rendu par le tribunal militaire de Tel Aviv contre Elor Azaria, le 4 janvier 2017. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a annoncé qu’il n’y aura pas d’amélioration de l’aide humanitaire à Gaza tant qu’Israël ne reçoit pas de signe de vie des civils capturés par le Hamas.

Il a critiqué les groupes de défense de droits de l’homme qui ne sont pas parvenus à contacter les Israéliens détenus dans l’enclave côtière ni a récupérer les corps des deux soldats toujours dans la bande de Gaza.

Il n’y aura aucun geste de bonne foi « tant que la Croix Rouge ne les aura pas vus », a-t-il dit, au sujet des Israéliens vivants et des dépouilles des soldats.

Il a également critiqué les groupes internationaux, disant qu’il « n’a entendu aucune condamnation » sur l’exécution de trois gazaouis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...