Le Hamas exécute 3 hommes jeudi pour la mort de Mazen Foqaha
Rechercher

Le Hamas exécute 3 hommes jeudi pour la mort de Mazen Foqaha

2 hommes seront pendus et 1 abattu après avoir été jugés coupables de meurtre et de collaboration avec Israël ; Amnesty International demande l’annulation des exécutions et un nouveau procès

Hisham al-Aloul, au centre, 44 ans, jugé coupable de complicité de l'assassinat de Mazen Foqaha, escorté par les forces du Hamas devant la cour militaire de Gaza, le 21 mai 2017. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Hisham al-Aloul, au centre, 44 ans, jugé coupable de complicité de l'assassinat de Mazen Foqaha, escorté par les forces du Hamas devant la cour militaire de Gaza, le 21 mai 2017. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Le Hamas a annoncé mercredi qu’il exécuterait jeudi trois hommes jugés coupables de l’assassinat d’un cadre du groupe terroriste en mars.

Mazen Foqaha, chef terroriste du Hamas, a été abattu le 24 mars devant son domicile à Gaza. Le Hamas accuse les trois suspects de collaboration avec Israël, et les a condamnés à mort dimanche.

Israël n’a ni confirmé, ni démenti ces informations.

Amnesty International a appelé le groupe terroriste à annuler les exécutions. L’association de défense des droits de l’Homme a déclaré que les trois hommes ont été jugés coupables « dans un tribunal qui ne respecte absolument pas les normes internationales de justice équitable. »

Abdallah al-Nashar, au centre, jugé coupable de complicité de l'assassinat de Mazen Foqaha, escorté par les forces du Hamas devant la cour militaire de Gaza, le 21 mai 2017. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Abdallah al-Nashar, au centre, jugé coupable de complicité de l’assassinat de Mazen Foqaha, escorté par les forces du Hamas devant la cour militaire de Gaza, le 21 mai 2017. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

« Nous appelons les autorités du Hamas à cesser immédiatement ces exécutions, et à garantir que les hommes ont le droit à un nouveau procès juste », a déclaré Amnesty mercredi.

Dimanche, le suspect principal, Ashraf Abu Leila, 38 ans, a été condamné à la pendaison après avoir été jugé coupable de meurtre.

Les deux autres hommes sont Hisham al-Aloul, 44 ans, aussi condamné à la pendaison, et Abdallah al-Nashar, qui fera face à un peloton d’exécution. Ils ont été jugés coupables de collaboration avec Israël.

Mazen Foqaha à sa libération après l'accord Shalit, en 2011. (Crédit : capture d'écran Twiter)
Mazen Foqaha à sa libération après l’accord Shalit, en 2011. (Crédit : capture d’écran Twiter)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...