Israël en guerre - Jour 234

Rechercher

L’image d’une Palestinienne avec sa nièce décédée remporte le World Press Photo

L'annonce de ce prix fait suite au tollé soulevé le mois dernier par l'Associated Press, qui a remporté un prix pour la photo de Shani Louk

Illustration. (Crédit : Daniel Tadevosyan/iStock)
Illustration. (Crédit : Daniel Tadevosyan/iStock)

L’image poignante d’une Palestinienne endeuillée tenant dans ses bras sa petite nièce, tuée lors d’une frappe israélienne dans la bande de Gaza déchirée par la guerre, a remporté jeudi le premier prix du World Press Photo.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 253 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza. Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages.

Le cliché de Mohammed Salem, photographe de l’agence Reuters, montre Inas Abu Maamar berçant le corps de sa nièce de cinq ans, Saly, tuée avec sa mère et sa sœur par un missile qui a frappé leur maison à Khan Younès en octobre.

Le photographe se trouvait à l’hôpital Nasser de Khan Younès le 17 octobre lorsqu’il a vu à la morgue Inas Abu Maamar, 36 ans, en larmes, tenant fermement dans ses bras le corps de la petite fille enveloppé dans un tissu blanc.

La photo a été prise 10 jours après le début du conflit.

« C’était un moment puissant et triste et j’ai senti que l’image résumait au sens large ce qui se passait dans la bande de Gaza », a déclaré M. Salem, cité dans un communiqué du World Press Photo, prestigieux concours de photojournalisme.

« C’est une image vraiment profondément touchante », a affirmé Fiona Shields, présidente du jury. « Une fois que vous l’avez vue, elle reste en quelque sorte gravé dans votre esprit ».

L’image est « comme une sorte de message littéral et métaphorique sur l’horreur et la futilité du conflit » et représente « un argument incroyablement puissant en faveur de la paix », a-t-elle ajouté.

L’annonce de ce prix fait suite au tollé soulevé le mois dernier par l’Associated Press, qui a remporté le prix Pictures of the Year International dans la catégorie Team Picture Story of the Year pour son photoreportage « Israel and Hamas War », qui comprend une image montrant une Israélienne à moitié nue, identifiée comme Shani Louk, allongée face contre terre, apparemment inconsciente, à l’arrière d’une camionnette remplie de Gazaouis armés, le 7 octobre dernier.

Des terroristes palestiniens retournant dans la bande de Gaza avec le corps de l’otage israélo-allemande Shani Louk, le 7 octobre 2023. (Crédit : Ali Mahmud/AP)

La Sud-Africaine Lee-Ann Olwage, en tournage pour le magazine GEO, a remporté le prix « Histoire de l’année » avec son portrait intime d’une famille malgache vivant avec un parent âgé souffrant de démence.

« Cette histoire aborde un problème de santé universel à travers le prisme de la famille et des soins », ont déclaré les juges.

« La série d’images est composée avec chaleur et tendresse, rappelant au public l’amour et l’intimité nécessaires en période de guerre et d’agression dans le monde entier », ont-ils ajouté.

Le photographe vénézuélien Alejandro Cegarra a remporté le prix du projet « long terme » avec ses images monochromes de migrants et de demandeurs d’asile tentant de traverser la frontière sud du Mexique, prises pour le New York Times/Bloomberg.

Ayant lui même une expérience de migrant, M. Cegarra « a offert une perspective sensible centrée sur l’humain », mettant en avant la résilience des migrants, selon le jury.

Dans la catégorie « format ouvert », l’Ukrainienne Julia Kochetova a gagné avec son site Internet qui « associe le photojournalisme au style documentaire personnel d’un journal intime pour montrer au monde ce que signifie vivre avec la guerre comme réalité quotidienne ».

Les photos primées en 2024 ont été sélectionnées parmi 61.062 candidatures présentées par 3 851 photographes de 130 pays. Les photos sont exposées dans l’église Nieuwe Kerk d’Amsterdam jusqu’au 14 juillet.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.