Limitation du personnel du public et du privé à 30 % pour ralentir le virus
Rechercher

Limitation du personnel du public et du privé à 30 % pour ralentir le virus

Les secteurs essentiels comme la santé, le social et la sécurité seront exemptés, tout comme l'alimentation, les services publics et les banques

Une école fermée dans la ville de Safed, au nord du pays, le 13 mars 2020. (David Cohen/Flash90)
Une école fermée dans la ville de Safed, au nord du pays, le 13 mars 2020. (David Cohen/Flash90)

Vendredi, le cabinet a autorisé de nouvelles restrictions concernant le lieu de travail, réduisant le seuil de personnel autorisé sur place à 30 % dans les secteurs public comme privé afin de ralentir la propagation du coronavirus.

Le ministère des Finances, qui a annoncé cette décision, a déclaré que les industries jugées vitales pour l’économie et le bien-être public seraient exemptées et a indiqué que toutes les entreprises peuvent continuer à fonctionner tant qu’elles réussissent à respecter les règles.

Radio Israël a rapporté que les décisions ont été prises après une discussion « orageuse » de trois heures. Ces derniers jours ont vu s’accroître les tensions entre le désir de restreindre l’activité et de stopper la maladie et les craintes concernant l’impact financier massif que cela entraîne.

« Ces mesures sont conçues pour permettre au plus grand nombre possible de travailleurs de rester chez eux afin de réduire la propagation de l’infection, tout en assurant le maintien des fonctions essentielles de l’économie », a expliqué le ministère.

Un pompier israélien pulvérise du désinfectant à l’entrée du centre médical Sourasky de Tel-Aviv, le 20 mars 2020. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

Selon la décision, le secteur public verra ses effectifs limités à 30 %, les salariés étant répartis entre bureau et domicile. Des exceptions seront faites pour les secteurs de la santé, du social et de la sécurité, ainsi que pour d’autres secteurs jugés « cruciaux ».

Le secteur privé sera confronté à des limitations similaires. Les entreprises peuvent continuer à fonctionner tant qu’elles ne comptent pas plus de
30 % de leur main-d’œuvre ou pas plus de 10 personnes dans un bâtiment à la fois, selon le communiqué. Tout travail à domicile est autorisé.

« Pour garantir que la population ne sera pas confrontée à des pénuries de nourriture, de médicaments, de services financiers, de collecte des ordures et d’approvisionnement en énergie, plusieurs organismes ont été désignés comme des services essentiels qui ne sont pas concernés par ces restrictions », a indiqué le ministère, exhortant néanmoins à essayer de se conformer autant que possible aux consignes du ministère de la Santé.

Ces nouvelles restrictions interviennent quelques heures après l’entrée en vigueur, vendredi, de nouvelles réglementations d’urgence légalisant des restrictions de mouvement strictes, après avoir reçu l’approbation du cabinet dans la nuit.

Les ministres ont approuvé ces mesures à l’unanimité, ce qui rend ces restrictions annoncées plus tôt dans la semaine juridiquement contraignantes et exécutoires.

Celles-ci stipulent que les Israéliens doivent rester chez eux en tout temps, sauf en cas de travail essentiel, pour faire des réserves de nourriture, pour des questions médicales ou pour un nombre limité d’activités autorisées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...