Israël en guerre - Jour 234

Rechercher

L’Iran a reçu des messages via le Qatar pour relancer le dossier nucléaire

Le chef de la diplomatie iranienne a salué les efforts engagés par le Qatar pour relancer les négociations sur le nucléaire suspendues depuis plusieurs mois

Le drapeau iranien flotte sur l'usine nucléaire Bushehr, en Iran, le 10 novembre 2019. (Crédit : Atta Kenare/AFP)
Le drapeau iranien flotte sur l'usine nucléaire Bushehr, en Iran, le 10 novembre 2019. (Crédit : Atta Kenare/AFP)

L’Iran a reçu par l’intermédiaire du Qatar des messages de la part des pays impliqués dans les négociations sur le dossier nucléaire, a annoncé dimanche son chef de la diplomatie Hossein Amir-Abdollahian en accueillant son homologue qatari.

« Aujourd’hui, nous avons reçu des messages des autres parties membres de l’accord sur le nucléaire par l’intermédiaire du ministre des Affaires étrangères du Qatar », a annoncé le ministre au cours d’une conférence conjointe à Téhéran avec Mohammed ben Abderrahmane Al Thani.

Le diplomate iranien n’a fourni aucun détail sur la teneur des messages, mais a salué les efforts engagés par le Qatar pour relancer les négociations sur le nucléaire suspendues depuis plusieurs mois.

« Le Qatar tente de ramener toutes les parties prenantes à l’accord sur le nucléaire à leurs engagements », a-t-il déclaré.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, écoute la question d’un journaliste lors d’une conférence de presse à Moscou, en Russie, le 31 août 2022. (Crédit : Maxim Shemetov/Pool Photo via AP)

L’Iran et les grandes puissances ont lancé en avril 2021 à Vienne des pourparlers visant à ressusciter l’accord sur le programme nucléaire iranien de 2015 après le retrait unilatéral en 2018 des Etats-Unis. Mais sans enregistrer de progrès notables.

L’accord garantit le caractère civil du programme nucléaire de l’Iran, accusé malgré ses démentis de chercher à se doter de l’arme atomique.

Le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, a annoncé son intention de se rendre en Iran en février pour des discussions « indispensables » visant à amener Téhéran à reprendre la coopération sur ses activités nucléaires.

Samedi soir, un site militaire dans le centre de l’Iran a été la cible d’une attaque de drones, qui présente des similarités avec des opérations clandestines ayant visé des installations nucléaires ces dernières années.

Par ailleurs, M. Amir-Abdollahian a dénoncé une nouvelle fois ce qu’il a appelé « le rôle non constructif » des Etats-Unis et de trois pays européens – Allemagne, France et Grande-Bretagne – dans les « émeutes », terme qui désigne pour le pouvoir iranien le mouvement de contestation déclenché en Iran par la mort en détention de la jeune Iranienne Mahsa Amini en septembre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.