Israël en guerre - Jour 200

Rechercher

L’Iran affirme avoir repoussé une attaque par drones sur un site militaire

Cette attaque intervient dans un contexte tendu : dossier nucléaire et accusations par certains pays de fournitures par Téhéran de drones à l'armée russe pour la guerre en Ukraine

Capture d'écran d'une vidéo non-vérifiée circulant sur les réseaux sociaux et montrant une explosion dans une installation de défense après une attaque de drone présumée, à Ispahan, en Iran, le 28 janvier 2022. (Utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Capture d'écran d'une vidéo non-vérifiée circulant sur les réseaux sociaux et montrant une explosion dans une installation de défense après une attaque de drone présumée, à Ispahan, en Iran, le 28 janvier 2022. (Utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

L’Iran a affirmé dimanche avoir repoussé une attaque menée dans la nuit par des drones sur un site militaire, dans un contexte de tensions liées au dossier nucléaire et à la guerre en Ukraine.

Les autorités restaient très discrètes dimanche à la mi-journée après avoir annoncé avoir ouvert une enquête sur les causes de cette attaque non revendiquée.

Dans la nuit, le ministère de la Défense avait annoncé l’échec d’une attaque menée « en utilisant des micro-drones sur l’un des complexes » du ministère à Ispahan, grande ville du centre.

Cette attaque, qui s’est produite samedi vers 23H30 (20H00 GMT), n’a pas fait de victime mais uniquement « des dégâts mineurs à la toiture » d’un bâtiment et « n’a pas provoqué de perturbation dans le fonctionnement du complexe », a affirmé le ministère.

Trois drones ont visé « une usine de fabrication de munitions » dans le nord de la ville, a ensuite précisé l’agence Irna.

L’annonce de cette attaque intervient dans un contexte tendu sur fond de mouvement de contestation en Iran après la mort de Mahsa Amini en septembre dernier, de divergences persistantes sur le dossier nucléaire et d’accusations par certains pays de fournitures par Téhéran de drones à l’armée russe pour la guerre en Ukraine.

Le ministère iranien a précisé que l’un des drones avait été détruit par le système de défense anti-aérienne du site visé, tandis que les deux autres ont explosé.

Une vidéo largement diffusée sur les réseaux sociaux dont l’AFP n’a pu vérifier l’authenticité montre une grosse explosion sur le site et des images de véhicules de secours se dirigeant ensuite vers la zone.

Incendie dans une usine

Dans des déclarations à l’agence Mehr, le parlementaire Mohammad-Hassan Assafari a accusé les « opposants et ennemis » de la République islamique, qui cherchent à « perturber les capacités défensives » du pays par cette attaque.

L’Iran possède plusieurs sites de recherche nucléaire connus dans la région d’Ispahan, dont une usine de conversion d’uranium.

En avril 2022, Téhéran avait annoncé avoir commencé à produire de l’uranium enrichi à 60 % sur le site de Natanz, se rapprochant des 90 % nécessaires à la fabrication d’une bombe atomique.

Les négociations pour relancer l’accord sur le nucléaire de 2015, connu sous son acronyme anglais JCPOA, conclu entre l’Iran, l’Union européenne et six grandes puissances, sont au point mort après la sortie des États-Unis en 2018. Cet accord visait à empêcher Téhéran de se doter de l’arme atomique, un objectif que l’Iran a toujours nié poursuivre.

Le programme nucléaire a été la cible de plusieurs campagnes de cyber-attaques, sabotages et assassinats ciblés de scientifiques.

L’Iran a ainsi accusé Israël d’avoir mené plusieurs actions secrètes sur son sol, dont un attentat, perpétré selon Téhéran au moyen d’une mitrailleuse commandée par satellite, ayant tué un physicien nucléaire de premier plan, Mohsen Fakhrizadeh, en novembre 2020.

Sans qu’un lien puisse être fait avec l’attaque, un incendie a éclaté samedi soir dans une usine de production d’huile de moteur dans le nord-ouest du pays, a rapporté l’agence Irna.

Cet incendie, spectaculaire selon les images diffusées par les médias, s’est produit dans un important centre industriel lié au ministère de l’Industrie.

Le feu a été maitrisé par les pompiers, et les autorités enquêtent sur ses causes, a indiqué Irna.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.