L’Israélien Kenon et le Chinois Chery vendent 51 % de leur filiale auto Qoros
Rechercher

L’Israélien Kenon et le Chinois Chery vendent 51 % de leur filiale auto Qoros

Après l’annonce de la vente, les actions de Kenon, géré par le magnat des affaires Idan Ofer, ont bondi de près de 30 % à la bourse de Tel Aviv

Le véhicule concept Qoros 3 Estate (publiée avec autorisation)
Le véhicule concept Qoros 3 Estate (publiée avec autorisation)

La société israélienne Kenon Holdings Ltd., contrôlée par le magnat des affaires Idan Ofer, a bondi de près de 30 % à la bourse de Tel Aviv ce mardi après que la société a annoncé qu’un investisseur chinois lié au groupe Baoneng avait acheté une participation de 51 % dans sa filiale déficitaire, Qoros Automobile Co.

L’investisseur chinois a payé 1 milliard de dollars pour cette participation, a déclaré M. Kenon dans un communiqué adressé à la bourse de Tel Aviv. L’action Kenon avait progressé de 27 % à 13h15, heure de Tel Aviv.

A la suite de l’accord, Kenon, qui détenait une participation de 50 % dans Qoros, a déclaré que sa participation dans ce constructeur automobile chuterait à 24 %. La participation de Wuhu Chery Automobile Investment Co. Ltd, qui détenait également une participation de 50 % dans Qoros, chutera à 25 %. Wuhu est une filiale de Chery Automobile Co. Ltd.

Qoros, fondée par Kenon et Chery, développe et commercialise des voitures avec des moteurs réguliers, hybrides et électriques dans le monde entier, y compris sur le marché chinois. A ce jour, ses pertes totalisent près de 1,6 milliard de dollars, a rapporté le site Internet Globes.

L’homme d’affaires israélien Idan Ofer, en septembre 2010 (Moshe Shai / Flash90)

Selon Globes, l’accord signé avec l’investisseur chinois est une bouée de sauvetage pour le constructeur automobile israélien, qui n’a pas réussi à émerger sur le marché malgré d’énormes investissements et de lourdes pertes subies par ses actionnaires.

Dans le cadre de l’accord, Kenon aura la possibilité de vendre en deux étapes à l’investisseur chinois la totalité de sa participation restante dans Qoros pour un montant supplémentaire de 480 millions de dollars.

L’investisseur chinois aura la possibilité d’augmenter sa participation à 67 % au cours des deux prochaines années.

L’accord stipule également que Qoros devra rembourser les prêts d’actionnaires existants à Kenon et à Chery pour un montant total de 145 millions de dollars. L’investisseur s’est également engagé à acheter, directement ou via une filiale, environ 100 000 véhicules par an à Qoros au cours des trois prochaines années.

Better Place, l’autre constructeur auto d’Idan Ofer, qui avait pour but de révolutionner la conduite par l’utilisation de batteries dans les voitures électriques en Israël et dans le monde entier, a fait faillite en 2013 après avoir perdu quelque 454 millions de dollars en 2012, pour des revenus de 7 millions de dollars et une perte d’exploitation de 386 millions de dollars. Ofer détenait une participation dans Better Place via Israel Corp.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...