AOC cherche à bloquer la vente de 750 M$ de missiles de précision à Israël
Rechercher

AOC cherche à bloquer la vente de 750 M$ de missiles de précision à Israël

La représentante démocrate Alexandria Ocasio-Cortez de New York prend la parole lors d'un gala électoral pour la campagne du candidat aux primaires démocrate Bernie Sanders, à l'Université du Michigan à Ann Arbor, Michigan, le 8 mars 2020. (AP Photo / Paul Sancya, File)
La représentante démocrate Alexandria Ocasio-Cortez de New York prend la parole lors d'un gala électoral pour la campagne du candidat aux primaires démocrate Bernie Sanders, à l'Université du Michigan à Ann Arbor, Michigan, le 8 mars 2020. (AP Photo / Paul Sancya, File)

La députée démocrate du Congrès Alexandria Ocasio-Cortez a déposé une motion qui vise à bloquer la vente de 750 millions de dollars de missiles de précision à Israël, vente qui avait été approuvée par l’administration Biden.

Cette « JRD », motion de désaccord commune, ne sera probablement pas accordée étant donné le fort soutien de la Maison Blanche et du Sénat à Israël.

Néanmoins la motion va faire naitre de nouveaux débats concernant la question d’Israël au Congrès où un nombre grandissant de démocrates a commencé à opter pour une position plus critique contre leur allié de longue date.

« Les Etats-Unis ne devraient pas vendre d’armes au gouvernement israélien puisqu’il déploie nos ressources pour frapper des médias internationaux, des écoles, des hôpitaux, des missions humanitaires, et des sites civils », a accusé Ocasio-Cortez. « Nous avons la responsabilité de protéger les droits de l’homme ».

La motion, conduite par Ocasio Cortez, est soutenue par Mark Pocan et Rashida Tlaib.

Le Times of Israël a obtenu une copie d’un extrait de la résolution, qui empêcherait les Etats-Unis d’émettre une licence pour la vente de « munitions d’attaques directes de diamètre différentes et de petites bombes à fin d’utilisation par le ministère de la Défense d’Israël. »

Contrairement aux récents achats des F-35s par les Emirats Arabes Unis, qui était une transaction militaire étrangère, les missiles guidés de précision pour Israël concernerait une transaction commerciale directe qui ne permettrait pas aux Etats-Unis d’avoir un droit de regard équivalent.

L’administration Biden a averti le Congrès de la transaction le 5 mai, 5 jours avant le début des violences à Gaza. La Maison Blanche a 15 jours pour faire passer une motion de désaccord avant que l’administration ne puisse aller plus loin dans la poursuite de l’accord commercial. Cette fenêtre de 15 jours s’achève demain, malgré une poursuite d’efforts pour bloquer l’échange. Néanmoins, si une version émise par le Sénat devait être introduite dans les jours à venir, cela nécessiterait un vote de la chambre haute, même après le 20 mai.

Le Congrès n’a jamais, jusqu’à maintenant, réussi à faire passer une motion de blocage visant à empêcher une vente d’arme.

C’est vous qui le dites...