Belgique : le bilan du coronavirus dépasse les 5 000 morts
Rechercher

Coronavirus : 150 morts et 12 855 infections en Israël

182 personnes se trouvent dans un état grave, dont 129 sous respirateurs, soit huit de moins que le précédent décompte ; 2 967 ont guéri

  • Un membre de l'équipe médicale Clalit, portant une tenue de protection, manipule des échantillons de test du COVID-19 à Lod, le 12 avril 2020. 
(Crédit : Yossi Aloni/Flash90)
    Un membre de l'équipe médicale Clalit, portant une tenue de protection, manipule des échantillons de test du COVID-19 à Lod, le 12 avril 2020. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)
  • Des soldats patrouillent dans le centre ville de Jérusalem pour faire appliquer le couvre-feu de Pessah, le 9 avril 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)
    Des soldats patrouillent dans le centre ville de Jérusalem pour faire appliquer le couvre-feu de Pessah, le 9 avril 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)
  • Des Israéliens portant des masques marchent avec des œufs dans la rue Ben Yehuda à Jérusalem, le 16 avril 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)
    Des Israéliens portant des masques marchent avec des œufs dans la rue Ben Yehuda à Jérusalem, le 16 avril 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)
  • Des Israéliens devant une pharmacie dans la ville du centre du pays de Lod, le 
12 avril 2020. ( Yossi Aloni/Flash90)
    Des Israéliens devant une pharmacie dans la ville du centre du pays de Lod, le 12 avril 2020. ( Yossi Aloni/Flash90)
  • Des officiers de la police des frontières tiennent un barrage conformément aux mesures du gouvernement pour aider à endiguer la propagation du coronavirus à Bnei Brak, le 3 avril 2020. (AP Photo / Oded Balilty)
    Des officiers de la police des frontières tiennent un barrage conformément aux mesures du gouvernement pour aider à endiguer la propagation du coronavirus à Bnei Brak, le 3 avril 2020. (AP Photo / Oded Balilty)
  • Des travailleurs palestiniens nettoient les rues et les maisons à Naplouse, en Cisjordanie, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus le 3 avril. (Crédit :  Nasser Ishtayeh/Flash90)
    Des travailleurs palestiniens nettoient les rues et les maisons à Naplouse, en Cisjordanie, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus le 3 avril. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)

Le Times of Israël en français suit pour vous les événements liés au coronavirus en Israël :

12 855 infections et 148 victimes après la mort de 5 patients

Le ministère de la Santé a mis à jour le décompte du coronavirus en Israël à 12 855 cas, en hausse de 97 par rapport à la nuit dernière.

Le nombre de décès a augmenté de 5, pour un total de 148 victimes.

Les chiffres notent que 182 personnes se trouvent dans un état grave – soit une augmentation de huit personnes – dont 129 sous respirateurs, huit de moins que le précédent décompte. 157 patients supplémentaires se trouvent dans un état modéré.

Le nombre de personnes qui ont guéri du COVID-19 est passé à 2 967.

Parmi les cinq nouveaux décès du coronavirus, il y a une femme de 76 ans qui est décédée à l’hôpital Wolfson à Holon, a annoncé l’hôpital, ajoutant qu’elle souffrait déjà de pathologies sous-jacentes.

Une femme de 96 ans est également décédée dans la nuit à l’hôpital Hillel Yaffe à Hadera, et une femme de 84 ans est décédée la nuit dernière à l’hôpital Shaare Zedek à Jérusalem, selon les hôpitaux.

Les deux victimes avaient des pathologies sous-jacentes, selon les établissements de santé.

Belgique : le bilan du coronavirus dépasse les 5 000 morts

Le nouveau coronavirus a tué plus de 5 000 personnes en Belgique, ont indiqué les responsables, qui ont confirmé un taux de mortalité élevé par habitant en comparaison avec celui de la plupart des autres pays européens.

313 décès supplémentaires ont été enregistrés au cours des dernières vingt-quatre heures, amenant le bilan total à 5 163 victimes, ont expliqué les autorités sanitaires dans un point-presse quotidien.

La moitié des décès serait survenue dans des maisons de retraite et l’autre moitié dans les hôpitaux de ce pays de 11,5 millions d’habitants.

– AFP

Allemagne : L’épidémie est contrôlée, selon le ministre de la Santé

La pandémie de coronavirus en Allemagne est « encore une fois sous contrôle », grâce au confinement d’un mois qui a été imposé dans le pays suite à une recrudescence précoce des cas de COVID-19, a expliqué mercredi le ministre de la Santé Jens Spahn.

Les restrictions de maintien à domicile ont été « fructueuses », a déclaré Spahn aux journalistes réunis à Berlin. « Le taux d’infection a baissé de manière significative et notamment le nombre quotidien de contaminations, jour après jour. L’épidémie est aujourd’hui et une fois encore sous contrôle ».

14 résidents d’une maison de retraite placés en quarantaine n’avaient pas le virus

Les résultats positifs au test du COVID-19 pour 14 résidents d’une maison de retraite qui ont été placés dans des chambres isolées d’un hôpital étaient erronés, selon des médias israéliens. Les résultats du deuxième test se sont révélés négatifs.

Les résidents d’une maison de retraite à Ashdod avaient été testés positifs à l’Institut Weizmann, et le ministère de la Santé essaie de comprendre où l’erreur a pu se produire.

L’incident jette le doute sur les résultats des résidents d’autres maisons de retraite, qui re-examinent maintenant les résultats et demandent à passer un deuxième test.

Il n’a pas été clairement établi où seraient désormais placés les patients confirmés négatifs au COVID-19, dont neuf ont été hospitalisés au centre médical Assuta à Ashdod et le reste à l’hôpital Barzilai à Ashkelon et l’hôpital Kaplan de Rehovot.

Ils avaient été placés dans des chambres spéciales de quarantaine pour les porteurs confirmés du COVID-19.

Un député ultra-orthodoxe fait pression pour rouvrir les yeshivot et les synagogues la semaine prochaine

Après avoir été fermés pendant presque un mois, les séminaires religieux et synagogues pourraient être rouverts dans les prochains jours, a annoncé la Douzième chaîne.

L’initiative est défendue par le député Moshe Gafni du parti Yahadout HaTorah sur l’instruction du rabbin Haim Kanievsky. Le projet sera présenté aux responsables gouvernementaux la semaine prochaine, expliquait le reportage.

Gafni a déclaré à la chaîne qu’il n’y a « aucune raison au monde » que des milliers de personnes soient autorisées à se rassembler pour une manifestation, comme cela a eu lieu hier à Tel Aviv, mais que les institutions ultra-orthodoxes ne puissent pas tenir des prières et des sessions d’études de la Torah, « en respect bien sûr les restrictions et directives du ministère de la Santé ».

Des chercheurs du Technion développent un kit rapide et économique de test du COVID-19

Une équipe de chercheurs du Technion – l’Institut de Technologie d’Israël à Haïfa – a indiqué développer un kit maison qui permettrait aux gens d’être testés plus rapidement et à moindre coût au COVID-19, sans avoir besoin du matériel complexe d’un laboratoire.

Le kit nécessite seulement deux tubes de test et un basin avec de l’eau chaude, a rapporté Haaretz. Les chercheurs ont ajouté que le test était fiable à 99 %.

Les chercheurs ont déclaré que le kit parvenait à identifier le virus dans des échantillons de salive. Contrairement aux tests avec prélèvements, ces tests n’ont pas besoin d’une expertise particulière.

La recherche est dirigée par la doctoresse Naama Geva-Zatorsky, qui affirme que le test donne des résultats en moins d’une heure.

Une femme de 90 ans est la 150e victime du COVID-19 en Israël

Une femme de 90 ans, déjà atteinte de plusieurs pathologies sous-jacents, est la 150e victime israélienne du COVID-19, a annoncé l’hôpital Sheba de Tel Hashomer.

Israël signe un contrat avec une entreprise chinoise afin de réaliser jusqu’à 12 000 tests par jour

Israël a signé un contrat avec l’entreprise BGI, permettant la réception d’équipements de laboratoire en Israël d’ici la fin de la semaine prochaine. Ces équipements permettront à l’Etat juif de mener environ 12 000 tests par jour, selon le ministre des Affaires étrangères.

Une fois installés, les équipements de BGI seront adaptés afin de pouvoir réaliser jusqu’à 20 000 tests par jour.

Les tests seront réalisés en Israël par des entreprises israéliennes sélectionnées par le ministère de la Santé.

Plus tôt ce mois, le ministère de la Santé a déclaré qu’Israël avait signé un accord de 90 millions de shekels (23 millions d’euros) avec BGI afin de faire l’acquisition d’équipements spéciaux. Mais le contrat était finalement resté au point mort.

Les nouveaux tests sont des tests PCR – des tests de réaction en chaîne polymérase – qui détectent directement les acides nucléiques viraux. Certains tests détectent les anticorps du virus.

Les tests BGI ont été très largement utilisés en Chine. Ils sont distribués dans plus de 50 autres pays et régions, a déclaré l’entreprise. Les résultats des tests sont disponibles au bout de trois heures.

Pourtant, selon un reportage de la Douzième chaîne diffusé plus tôt ce mois, le plus grand service de sécurité sociale d’Israël avait refusé de travailler avec l’entreprise par crainte que BGI et le gouvernement chinois ne puissent avoir accès à des informations sensibles sur ses 4,9 millions de clients, dont leur ADN.

Par sécurité, la police interdit les feux d’artifices pour Yom HaAtsmaout

La police a annoncé que les feux d’artifices seraient interdits lors de Yom HaAtsmaout qui aura lieu plus tard ce mois. La police craint qu’ils ne puissent provoquer des blessés dans la foule.

Le cabinet a déjà imposé un couvre-feu national à partir de la veille de Yom HaZikaron, qui commence le 27 avril, jusqu’à la fin de Yom HaAtsmaout, dans la soirée du 29 avril.

La police va autoriser les églises érythréennes à ouvrir pour Pâques

La police israélienne est parvenue à un accord avec les responsables locaux de la communauté érythréenne. La police va autoriser l’ouverture de plusieurs églises à Tel Aviv pour la fête de Pâques qui sera célébrée par la communauté des migrants dimanche.

Jusqu’à 5 personnes seront autorisées à entrer dans quelques églises, tandis que les autres membres de la communauté pourront regarder la cérémonie en streaming.

La police prévient les manifestants qu’ils ne peuvent pas prier pendant une manifestation

Haaretz a publié l’autorisation que la police a délivrée à un groupe de résidents de l’implantation de Beit El. Ils avaient demandé l’autorisation pour organiser une manifestation contre la directive du gouvernement interdisant les prières dans le cadre des mesures prises contre le COVID-19.

Dans les conditions nécessaires pour autoriser la manifestation, la police précise que les manifestants n’ont pas le droit de prier.

« Vous pouvez protester, mais vous ne pouvez pas prier », note l’autorisation.

Le ministère de la Santé a annoncé avoir effectué 11 908 tests jeudi

Le ministère de la Santé a annoncé avoir effectué 11 908 tests hier : une nette amélioration par rapport aux derniers jours, qui ont vu le chiffre se situer entre 6 000 et 7 000.

L’officier de liaison dit que l’AP a franchi des « lignes rouges » avec les accusations contre Israël

Kamil Abu Rukun, le Coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires, a publié un communiqué critiquant fermement des officiels de l’Autorité palestinienne pour leur rhétorique anti-Israël. Ces dernières semaines, des officiels ont affirmé à de nombreuses reprises que l’Etat juif propageait intentionnellement le coronavirus dans des zones palestiniennes de Cisjordanie.

« À notre grande déception, nous avons assisté, et avons fait l’objet, ces dernières semaines, de nombreuses attaques infondées de la part personnalités importantes de l’Autorité palestinienne. Leurs remarques trompeuses et calomnieuses sont même allées jusqu’à viser Tsahal, les forces de sécurité, l’Etat d’Israël et le public israélien », a déclaré Abu Rukun.

Les officiels de l’AP ont formulé des accusations « comme celles que ‘des soldats tentent de propager le virus sur les pare-brises de voitures, et que c’est le résultat d’une éducation dans le racisme et la haine ; ces gens souhaitent la mort d’autres personnes’ entre autres accusations sauvages et racistes contre Israël et le peuple juif. Ces accusations affirment de manière trompeuse que nous sommes responsables de la propagation de l’épidémie et que nous interférons dans les efforts palestiniens pour l’endiguer ».

Ces remarques honteuses, infondées et injustifiables, sont en contradiction direct avec le fait qu’Israël est préparé et engagé à apporter toute l’assistance possible à l’effort régional pour endiguer la propagation de l’épidémie en Israël et dans les Territoires palestiniens.

« Nous considérons ces remarques et accusations comme une ligne rouge dépassée. Elles dénigrent les énormes efforts qu’Israël a fait devant le défi et la crise communs qui secouent la région. J’appelle les responsables palestiniens à retirer ces déclarations infondées – je préviens qu’il y aura des répercussions dans plusieurs domaines », a-t-il conclu.

Des officiels de l’AP ont maintenu leurs déclarations ces derniers jours. Ils ont insisté sur le fait qu’environ deux tiers des cas confirmés en Cisjordanie sont des ouvriers palestiniens employés en Israël et ceux qui ont été en contact avec eux. Ramallah a appelé Israël à tester les ouvriers avant de les autoriser à rentrer en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...

Belgique : le bilan du coronavirus dépasse les 5 000 morts

Le nouveau coronavirus a tué plus de 5 000 personnes en Belgique, ont indiqué les responsables, qui ont confirmé un taux de mortalité élevé par habitant en comparaison avec celui de la plupart des autres pays européens.

313 décès supplémentaires ont été enregistrés au cours des dernières vingt-quatre heures, amenant le bilan total à 5 163 victimes, ont expliqué les autorités sanitaires dans un point-presse quotidien.

La moitié des décès serait survenue dans des maisons de retraite et l’autre moitié dans les hôpitaux de ce pays de 11,5 millions d’habitants.

– AFP