Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Erdan juge « immoral » l’examen par l’ONU de la demande d’adhésion de l’AP

L'ambassadeur d'Israël à l'ONU, Gilad Erdan, s'exprime lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la situation au Moyen-Orient, au siège de l'ONU à New York, le 18 avril 2024. (Crédit : Angela Weiss/AFP)
L'ambassadeur d'Israël à l'ONU, Gilad Erdan, s'exprime lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la situation au Moyen-Orient, au siège de l'ONU à New York, le 18 avril 2024. (Crédit : Angela Weiss/AFP)

L’ambassadeur israélien à l’ONU Gilad Erdan a une nouvelle fois fustigé le simple fait que le Conseil examine cette requête qu’il a jugée « immorale ».

« Un Etat pacifique, quelle blague! », a-t-il lancé, en référence à la Charte de l’ONU qui stipule qu’une des conditions pour adhérer aux Nations unies est d’être un Etat « pacifique ».

Erdan estime que l’octroi du statut de membre à part entière à l’AP « récompenserait les partisans et les auteurs » du massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre dans le sud d’Israël, au cours duquel quelque 3 000 terroristes ont fait irruption en Israël par voie terrestre, aérienne et maritime, tuant quelque 1 200 personnes et prenant 253 otages, pour la plupart des civils, dans le cadre d’actes de brutalité et d’agressions sexuelles.

« Les assassins et les violeurs d’enfants du Hamas observent cette réunion et sourient. »

« Combien de fois ce conseil s’est-il réuni pour discuter des moyens de faire avancer la libération de nos otages détenus à Gaza ? Combien de fois ? Pas même une fois », s’est exclamé Erdan lors de la session du Conseil de sécurité.

« Combien de condamnations ce conseil a-t-il prononcées contre le Hamas pour son odieux massacre du 7 octobre ? Zéro ».

« A quel point ce conseil peut-il être détaché de la réalité pour consacrer son temps et ses ressources à soutenir une résolution aussi déconnectée de la réalité sur le terrain. Une résolution qui n’aura aucun impact positif pour aucune des parties. Elle ne fera que détruire pour les années à venir et nuire à toute chance de dialogue futur », déclare-t-il.

Les États-Unis devraient opposer leur veto à la demande d’adhésion.

– avec AFP

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.