Gregory Meeks ne retardera pas la vente de 735 M S de missiles à guidage de précision à Israël
Rechercher

Gregory Meeks ne retardera pas la vente de 735 M S de missiles à guidage de précision à Israël

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le membre du Congrès Gregory Meeks, (D-NY), s'exprime avant l'arrivée du candidat démocrate à la présidence, le maire Pete Buttigieg, pour participer à la première d'une série de "discussions au coin du feu" du parti démocrate du Queens, un forum de discussion pour les candidats à la présidence de 2020, le mercredi 22 mai 2019, au LaGuardia Community College de New York. (AP Photo/Bebeto Matthews)
Le membre du Congrès Gregory Meeks, (D-NY), s'exprime avant l'arrivée du candidat démocrate à la présidence, le maire Pete Buttigieg, pour participer à la première d'une série de "discussions au coin du feu" du parti démocrate du Queens, un forum de discussion pour les candidats à la présidence de 2020, le mercredi 22 mai 2019, au LaGuardia Community College de New York. (AP Photo/Bebeto Matthews)

Le leader de la majorité à la Chambre des États-Unis, Steny Hoyer, a déclaré aux journalistes que le président de la commission des Affaires étrangères, Gregory Meeks, n’enverra pas à la Maison Blanche une lettre lui demandant de retarder la vente de 735 millions de dollars de missiles à guidage de précision à Israël.

« Le président Meeks a indiqué qu’il allait [plutôt] poursuivre les discussions avec l’administration à ce sujet », déclare Hoyer.

Les commentaires interviennent un jour après que Meeks a déclaré aux démocrates membres de son panel qu’il envisageait la mesure quelque peu sans précédent de ralentir une vente d’armes de la Maison Blanche à Israël après des critiques provenant de membres progressistes du comité. Des membres qui se sont opposés au timing de la vente, a déclaré un membre du personnel de la Chambre au Times of Israel.

Ceux qui ont repoussé estimaient que les fonds devraient être utilisés comme un levier pour faire pression sur Israël pour qu’il accepte un cessez-le-feu avec le Hamas.

Le Congrès dispose de 15 jours pour soulever des objections à de telles ventes.

Un autre assistant du Congrès a déclaré qu’étant donné les délais de procédure, le comité n’aurait probablement pas été en mesure de le faire même s’il le voulait, – vu qu’il ne reste que deux jours avant la date limite.

C’est vous qui le dites...