Rechercher

Lapid au sommet du I2U2 : « Quelque chose de spécial est en train de se passer »

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le Premier ministre Yair Lapid souligne les défis communs auxquels sont confrontés les quatre pays lors de la première rencontre d’I2U2 en ligne entre les dirigeants d’Israël, de l’Inde, des États-Unis et des Émirats.

« Nous devons penser en termes nouveaux en ce qui concerne l’énergie, la sécurité alimentaire, les technologies de l’eau, la défense et le commerce », déclare-t-il. « Au 21e siècle, les défis sont locaux mais les solutions sont globales ».

Il met l’accent sur l’insécurité alimentaire résultant de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, qualifiant le corridor alimentaire émergent entre l’Inde et les Émirats « d’exemple clair de solution à un problème auquel nous sommes tous confrontés. »

Il affirme également que le marché mondial de l’énergie est confronté à une crise grave qui a des « implications politiques. »

« Le monde entier observe cette réunion », déclare Lapid. « Cela prouve que quelque chose de spécial est en train de se passer ».

Selon Lapid, le forum est conçu pour « réunir autour d’une même table la matière grise, les ressources et les connaissances. »

S’exprimant après Lapid, le président américain Joe Biden déclare que la réunion vise à « démontrer l’importance de faire connaître les impacts pratiques » de l’intégration croissante d’Israël.

« Notre défi collectif est de produire des résultats réels que les gens peuvent percevoir dans leur vie quotidienne », poursuit M. Biden.

« Nous pouvons faire beaucoup si nous nous serrons les coudes », conclut le président, soulignant qu’il a l’intention de rester engagé.

Les dirigeants annoncent deux projets de collaboration de grande envergure dans les domaines de la sécurité alimentaire et de l’énergie propre.

Les quatre pays viseront à « exploiter le dynamisme de nos sociétés et notre esprit d’entreprise pour relever certains des plus grands défis auxquels notre monde est confronté, en mettant l’accent sur les investissements conjoints et les nouvelles initiatives dans les domaines de l’eau, de l’énergie, des transports, de l’espace, de la santé et de la sécurité alimentaire ».

Les pays de l’I2U2 utiliseront également leurs secteurs privés respectifs pour faire progresser les modèles de développement à faible émission de carbone, améliorer la santé publique et l’accès aux vaccins, créer conjointement de nouvelles solutions pour le traitement des déchets et promouvoir le développement de technologies vertes.

C’est vous qui le dites...