Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

Le COGAT accuse l’ONU de « bloquer » l’aide à Gaza et « d’ignorer les faits »

Le 22 décembre 2023, des soldats israéliens inspectent des camions d’aide humanitaire arrivant d’Égypte, du côté israélien du poste frontalier de Kerem Shalom avec le sud de la bande de Gaza, en pleine guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien Hamas. (Crédit : Alberto Pizzoli/AFP)
Le 22 décembre 2023, des soldats israéliens inspectent des camions d’aide humanitaire arrivant d’Égypte, du côté israélien du poste frontalier de Kerem Shalom avec le sud de la bande de Gaza, en pleine guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien Hamas. (Crédit : Alberto Pizzoli/AFP)

L’organe du ministère de la Défense chargé des affaires civiles palestiniennes accuse une nouvelle fois l’ONU pour son manque d’efforts dans le traitement de l’aide humanitaire destinée à la bande de Gaza.

« Vous ne pouvez pas continuer à refuser de voir les faits : Il n’y a pas de punition collective. 2 points de passage sont ouverts. Vous avez dit que vous pouviez transférer 200 camions par jour à Kerem Shalom, mais vous n’arrivez même pas à en transférer 100 », a indiqué le COGAT dans une publication sur X, en réponse aux accusations de Philippe Lazzarini, le commissaire général de l’UNRWA, qui a affirmé que « le peuple palestinien est soumis à une punition collective avec trop peu d’aide humanitaire autorisée à être acheminée. »

« Au cours de ces 80 derniers jours, nous nous sommes adaptés, tout ce que vous avez fait, c’est gagner du temps », a poursuivi le COGAT.

Avant l’attaque brutale du Hamas contre Israël le 7 octobre et la guerre qui a suivi entre Israël et le groupe terroriste de Gaza, quelque 500 camions d’aide humanitaire entraient quotidiennement dans la bande de Gaza, principalement par le point de passage israélien de Kerem Shalom.

Après l’assaut, Israël n’a autorisé l’entrée de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza que par le point de passage égyptien de Rafah, où tous les camions étaient soumis à une inspection.

Israël a récemment accepté de rouvrir le point de passage de Kerem Shalom afin de permettre à un plus grand nombre de camions d’aide humanitaire d’entrer chaque jour dans la bande de Gaza pour acheminer l’aide.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.