Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

Le Washington Post retire sa caricature de l’utilisation de boucliers humains par le Hamas

Le Washington Post a retiré de son site Internet une caricature mettant en évidence l’utilisation de boucliers humains par le groupe terroriste palestinien du Hamas. Cette caricature a suscité des réactions négatives au sein de la rédaction et de la part des lecteurs, notamment des affirmations selon lesquelles la représentation de la figure du Hamas était « raciste », rapporte Fox News.

La caricature, intitulée « Boucliers humains », représentait un porte-parole du Hamas disant « Comment Israël ose-t-il attaquer les civils », tandis qu’une femme effrayée et quatre jeunes enfants sont attachés à son corps par une corde.

La caricature a été publiée dans l’édition imprimée de mercredi avant d’être supprimée du site internet.

« Compte tenu des nombreuses préoccupations et conversations qui ont eu lieu aujourd’hui dans notre salle de rédaction, je voulais m’assurer que tout le monde avait pris connaissance des notes envoyées ce soir par David Shipley, le rédacteur en chef du service des opinions du Washington Post, aux lecteurs du Post et à ses collaborateurs du service des opinions », a écrit Sally Buzbee, rédactrice en chef du Washington Post, dans un courriel adressé à ses collaborateurs en début de semaine, qui a été divulgué à Fox News.

« En tant que rédacteur en chef de la section Opinion, je suis responsable de ce qui apparaît dans ses pages et sur ses écrans. La section dépend de mon jugement. Un dessin publié par Michael Ramirez sur la guerre à Gaza, dessin dont j’ai approuvé la publication, a été perçu par de nombreux lecteurs comme raciste. Ce n’était pas mon intention. J’ai vu le dessin comme une caricature d’une personne spécifique, le porte-parole du Hamas, qui a célébré les attaques contre des civils désarmés en Israël », écrit Shipley.

« Cependant, la réaction à l’image m’a convaincu que j’étais passé à côté de quelque chose de profond et qui divise, et je le regrette. Notre section vise à trouver des points communs, à comprendre les liens qui nous unissent, même dans les moments les plus sombres. C’est dans cet esprit que nous avons retiré le dessin. Nous publions également une sélection de réponses à la caricature. Et nous continuerons à faire en sorte que la section accueille un éventail de points de vue et de perspectives, y compris ceux qui interpellent les lecteurs. C’est l’esprit du journalisme d’opinion : avancer imparfaitement vers un échange constructif d’idées à toute vitesse possible, en écoutant et en apprenant en cours de route », ajoute-t-il.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.