Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

Macron au Louvre : ce soir, la France l’a emporté

Le président élu Emmanuel Macron est arrivé dimanche soir peu après 22H30, au son de « L’Ode à la joie » de Beethoven, l’hymne européen, dans la cour du Louvre à Paris, où l’attendaient des milliers de ses partisans.

« L’Europe et le monde nous regardent, » déclare Macron à la foule réunie. « Vous avez choisi l’audace. »

Les électeurs de Marine le Pen « ont exprimé une colère, un désarroi, parfois des convictions. Je les respecte », a assuré M. Macron lors d’un discours dans la cour du Louvre, face à ses partisans. Mais « je ferai tout pour que dans les cinq prochaines années, ils n’aient plus aucune raison de voter pour les extrêmes », a-t-il ajouté.

« La tâche est immense et imposera de continuer à être audacieux », a promis le président élu aux milliers de personnes réunies pour célébrer sa victoire face à la candidate du FN Marine Le Pen.

Elu président de la République face à Marine Le Pen, M. Macron a traversé la cour, seul, le visage grave, pour se diriger à la tribune où il a été accueilli par des applaudissements nourris.

« C’est un symbole d’espoir, c’est la jeunesse. C’est comme Obama il y a huit ans : ça sera le quinquennat de l’espoir », assure Jean-Luc Songtia, 36 ans, chauffeur de VTC, devant la célèbre pyramide de verre du Louvre, alors que son champion de 39 ans vient d’être déclaré gagnant face à la candidate d’extrême droite, Marine Le Pen.

« On a gagné ! », « Macron président ! », entonne la foule électrisée, parsemée de tee-shirts jaunes frappés du sigle du mouvement « En marche », fondé par Emmanuel Macron il y a quelques mois, tandis que l’on distribue des drapeaux français et européens.

« Je suis très heureux! ». A l’annonce des résultats, Antoine, 23 ans, exulte mais refuse de siffler Marine Le Pen lorsque la candidate du Front National apparaît sur l’écran géant : « Macron a dit ‘Ne les sifflez pas’ « .

Depuis son QG dans le sud de Paris, M. Macron a pris la parole dimanche soir peu après l’annonce de sa victoire et a dit entendre « tous les citoyens » et a souligné sa responsabilité « d’apaiser les peurs, de nous faire renouer avec l’optimisme ».

Au Louvre, où l’on attendait le président élu, Christiane Trouvé, 64 ans, salue un « discours très digne », mais Yannick Terme, 21 ans, est un peu déçu. Il a « l’impression qu’il n’a fait que lire » et espère que c’est « parce qu’il était ému ».

Faten Ali, 23 ans qui vient du Yemen et a demandé l’asile en France, a, elle, les larmes aux yeux. « Je suis étrangère… Je suis très rassurée ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.