Israël en guerre - Jour 235

Rechercher
Les otages du 7 octobre

L’otage Hersh Goldberg-Polin a fait son propre garrot

Enlevé lors du festival Supernova du kibboutz Reim, le 7 octobre 2023

Hersh Goldberg-Polin a été capturé par des terroristes du Hamas lors du Festival  Supernova, à proximité du kibboutz Reim le 7 octobre 2023. (Crédit : Rachel Goldberg)
Hersh Goldberg-Polin a été capturé par des terroristes du Hamas lors du Festival Supernova, à proximité du kibboutz Reim le 7 octobre 2023. (Crédit : Rachel Goldberg)

La nuit précédant la prise d’otage de Hersh Goldberg-Polin par des terroristes palestiniens du Hamas au Festival Supernova, il avait dansé à la synagogue de Jérusalem de sa famille pour la fête de Simhat Torah, dîné avec eux chez des amis proches de la famille, puis était parti à 23 heures pour aller camper avec un autre ami.

Ses parents ne savaient pas exactement où il se rendait.

« Ils ont 23 ans, ce ne sont pas des bébés », a expliqué sa mère, Rachel Goldberg, au magazine People. « C’est la dernière fois que je l’ai vu. »

Goldberg-Polin, qui a terminé son service militaire en tant qu’infirmier juste après Pessah, a passé les derniers mois à travailler en tant qu’infirmier pour des groupes scolaires, gagnant ainsi de l’argent pour voyager. Son dernier voyage a été un périple de neuf semaines durant l’été à travers six pays européens pour assister à une série de raves.

Sa mère, Rachel, a eu des nouvelles de Hersh pour la dernière fois le 7 octobre, tôt dans la matinée, lorsque son fils a envoyé deux messages WhatsApp, l’un disant à ses parents qu’il les aimait, l’autre disant « Je suis désolé ».

Rachel a déclaré qu’elle avait immédiatement compris que quelque chose n’allait pas et que les jeunes de 23 ans n’envoient généralement pas ce genre de messages.

Après avoir parlé à plusieurs amis proches du jeune homme, la famille et les amis ont pu découvrir que Hersh et son meilleur ami, Aner Shapiro, s’étaient rendus à la rave Supernova au kibboutz Reim, où des centaines de personnes ont été tuées ou capturées par des terroristes du Hamas qui avaient attaqué l’événement.

Les deux amis ont été vus pour la dernière fois dans un abri de campagne le matin du 7 octobre, entassés avec d’autres personnes qui tentaient de s’échapper de la fête.

Rachel Goldberg et son fils Hersh Goldberg-Polin. (Crédit : Rachel Goldberg via AP)

D’après les informations recueillies auprès des témoins présents dans le même abri, le bras de Hersh Goldberg-Polin a été arraché à partir du coude, lorsque les terroristes du Hamas ont lancé des grenades dans l’abri. Hersh s’est lui-même fait un garrot autour du bras.

Son meilleur ami, Shapiro, a relancé au moins une demi-douzaine de grenades hors de l’abri, selon des témoins oculaires et Jon Polin, le père de Hersh. Shapiro a été tué et enterré vendredi au cimetière militaire du mont Herzl à Jérusalem.

À un moment donné, les terroristes ont demandé à toute personne encore en vie et se trouvant dans l’abri de venir avec eux, et Goldberg-Polin a été embarqué à l’arrière d’un pick-up avec d’autres otages.

Malgré ces récits poignants, sa mère, Rachel, garde l’espoir de le revoir, a-t-elle déclaré à AP.

« C’est un survivant », a déclaré Rachel à propos de son fils, dont le sourire rayonne derrière une barbe clairsemée et juvénile sur les photos de famille. « Il n’a rien d’un grand gaillard imposant. Mais je pense que la survie a beaucoup à voir avec l’état d’esprit dans lequel on se trouve. »

Hersh est né à Berkeley, en Californie, et avait déménagé en Israël avec sa famille à l’âge de sept ans.

Sa famille et ses amis se sont immédiatement réunis ce samedi matin dans la maison des Goldberg-Polin à Jérusalem, créant un quartier général ad hoc pour raconter l’histoire de Hersh à la presse internationale, dont CNN, le Wall Street Journal, le New York Times, la radio publique nationale (NPR), MSNBC, et People entre autres.

Ils ont pris contact avec la Croix-Rouge pour tenter d’obtenir une aide médicale pour Hersh entre autres personnes. Ils ont fait appel à d’autres relations du gouvernement américain pour faire connaître la situation des otages, qui ne cessait de s’aggraver.

Photo non datée de Hersh Goldberg-Polin. (Crédit : Jon Polin via la JTA)

S’appuyant sur la citoyenneté américaine de Hersh, les Goldberg-Polin, ainsi que d’autres familles dont les proches disparus ont la citoyenneté américaine, ont rencontré le secrétaire d’État américain Antony Blinken la semaine dernière et ont eu une visioconférence d’une heure et demie avec le président des États-Unis Joe Biden vendredi dernier.

« Nous ressentons quotidiennement un soutien incroyable de la part du gouvernement américain », a déclaré Jon Polin lors de plusieurs entretiens. Les familles ont été informées que le président pourrait ne participer à l’appel que pendant quelques minutes. Mais au bout d’une demi-heure,  Biden a dit à son équipe : « Je ne vais nulle part, je reste ici avec les familles », a expliqué Jon.

« Il est resté, a écouté les histoires et a pleuré avec nous. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.