Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

Mahmoud Abbas en Egypte pour une réunion des factions palestiniennes

Le chef de l'AP "rencontrera son homologue égyptien, le président Abdel Fattah al-Sissi" et "présidera la réunion" des chefs des factions palestiniennes

Sur cette photo fournie par le bureau des médias de la présidence égyptienne, le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi, à droite, rencontre le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, dimanche 21 avril 2019, au Caire, en Égypte. (Bureau des médias de la présidence égyptienne via AP)
Sur cette photo fournie par le bureau des médias de la présidence égyptienne, le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi, à droite, rencontre le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, dimanche 21 avril 2019, au Caire, en Égypte. (Bureau des médias de la présidence égyptienne via AP)

Le président de l’Autorité palestinienne (AP), Mahmoud Abbas est arrivé samedi dans la ville égyptienne d’Al-Alamein (nord) pour participer dimanche à une réunion des factions palestiniennes, boycottée par le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien.

Abbas « rencontrera son homologue égyptien, le président Abdel Fattah al-Sissi » et « présidera la réunion » des chefs des factions palestiniennes, a rapporté l’agence de presse officielle palestinienne Wafa.

Samedi matin, le chef de la branche politique du groupe terroriste du Hamas, Ismail Haniyeh est arrivé en Egypte à la tête d’une délégation de son mouvement islamiste qui contrôle la bande de Gaza.

Le Jihad islamique – mouvement terroriste reconnu comme tel par Israël, les Etats-Unis et l’Union européenne -, a annoncé dans un communiqué qu’il boycottait cette réunion pour protester contre la détention de certains de ses membres et de ceux d’autres factions dans les prisons de l’AP en Cisjordanie.

Les deux principales formations palestiniennes, le Fatah de Mahmoud Abbas et le Hamas, sont en désaccord depuis les élections de 2006 remportées par le Hamas.

L’année suivante, de féroces affrontements avaient opposé les deux camps, débouchant sur la naissance de deux systèmes politiques séparés : d’une part l’Autorité palestinienne siégeant en Cisjordanie où vivent 2,8 millions de Palestiniens, de l’autre Gaza et ses 2,3 millions d’habitants dirigés par le Hamas et sous blocus israélo-égyptien.

La réunion de dimanche en Egypte est censée « mettre fin à la division », a déclaré à l’AFP un responsable palestinien participant à la rencontre.

L’objectif est de « se mettre d’accord sur un plan national pour faire face aux pratiques extrémistes et à l’agression » d’Israël, de « mettre fin à la division en vue de former un gouvernement palestinien unifié et de tenir des élections présidentielles et législatives », a-t-il ajouté sous couvert de l’anonymat.

« Le Hamas veut unifier la position palestinienne, convenir d’un plan national (…) pour faire face à l’occupation israélienne », a déclaré à l’AFP Taher al-Nounou, cadre du Hamas et conseiller de Haniyeh.

Samedi soir, les factions ont tenu des réunions préparatoires à El-Alamein en vue de discuter du programme des pourparlers.

Mahmoud Abbas (à gauche), Recep Tayyip Erdogan et Ismail Haniyeh réunis à Ankara, le 26 juillet 2023. (Crédit : Présidence turque)

Mahmoud Abbas et Ismail Haniyeh s’étaient déjà rencontrés mercredi chez le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara, selon la présidence turque.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.