Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Manifestation anti-Israël à Sciences Po Paris: section disciplinaire saisie pour 8 étudiants

Une cellule d'enquête a "été chargée d’établir si des propos à caractère discriminatoire et antisémite ont été tenus à l’encontre d’une étudiante" de l'UEJF

Des étudiants bloquant l'université de Sciences Po, à Paris, le 26 avril 2024. (Crédit : Jeffrey Schaeffer/AP)
Des étudiants bloquant l'université de Sciences Po, à Paris, le 26 avril 2024. (Crédit : Jeffrey Schaeffer/AP)

La direction de Sciences Po Paris a saisi la section disciplinaire de l’école pour huit étudiants, à la suite de l’occupation d’un amphithéâtre par quelque 300 militants anti-Israël, qui avait donné lieu à des incidents le 12 mars, a annoncé jeudi son administrateur.

L’enquête interne menée ces dernières semaines, qui a conduit à 38 auditions d’étudiants, enseignants et salariés, « a permis d’établir la tenue d’actes et de propos contraires à notre règlement et aux valeurs de Sciences Po », a indiqué Jean Bassères dans un message transmis aux salariés et aux étudiants.

Ces incidents étaient survenus le 12 mars dans le cadre d’une « journée de mobilisation universitaire européenne pour la Palestine ». Les campus européens et américains ont été secoués ce printemps par des manifestations contre la guerre menée par Israël à Gaza.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 252 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza. Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages.

« Parmi ces actes, on compte l’occupation de l’amphithéâtre, le filtrage d’une étudiante à l’entrée, des propos à caractère discriminatoire tenus à l’encontre de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), des propos dénigrant Sciences Po et ses personnels ainsi qu’un acte d’intimidation à l’égard d’un enseignant », poursuit-il.

La direction avait alors indiqué qu’une étudiante de l’UEJF avait « été empêchée d’accéder à l’amphithéâtre », et que « des propos accusatoires » avaient été prononcés à la tribune à l’encontre de l’association. L’UEJF avait dénoncé des propos antisémites. Après cet épisode, le gouvernement avait également saisi le procureur.

A ce sujet, Jean Bassères détaille que la cellule d’enquête a « été chargée d’établir si des propos à caractère discriminatoire et antisémite ont été tenus à l’encontre d’une étudiante, et plus particulièrement si la phrase ‘Ne la laissez pas rentrer, elle est sioniste’ avait été prononcée à son encontre ».

« Les différentes auditions confirment que trois étudiants ont déclaré avoir entendu à proximité immédiate de l’amphithéâtre Boutmy une telle phrase, mais selon différentes variantes », ajoute-t-il.

« Il y a une conviction », précise Jean Bassères dans une interview au journal Le Parisien jeudi. Cette  phrase « a été prononcée – sous cette forme ou une autre », mais « la cellule n’a pas pu identifier les auteurs pour les traduire devant la section disciplinaire. Ce que je regrette ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.