Israël en guerre - Jour 286

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Marcelle Taljah, 63 ans : Assassinée le lendemain de la naissance de sa petite-fille

Abattue par des terroristes du Hamas, au kibboutz Ein Hashlosha, le 7 octobre 2023

Marcelle Taljah, avec sa petite-fille, le 6 octobre, la veille de son assassinat. (Autorisation)
Marcelle Taljah, avec sa petite-fille, le 6 octobre, la veille de son assassinat. (Autorisation)

Marcelle Taljah, 63 ans, qui possède la double nationalité israélienne et sud-africaine, a été assassinée par des terroristes palestiniens du Hamas au kibboutz Ein Hashlosha le 7 octobre.

Marcelle, qui vivait près de l’implantation de Kiryat Arba en Cisjordanie, était en visite au kibboutz pour aider ses petits-enfants, car sa fille avait accouché le 6 octobre. Selon sa famille, Marcelle était en route pour rendre visite à ses petits-enfants plus âgés dans le kibboutz samedi matin lorsqu’elle a été abattue par des terroristes.

« Je suis triste d’annoncer que ma mère a été assassinée un jour seulement après mon accouchement », a écrit sa fille, Liora Ben Tsur, sur Facebook.

« Ma mère, Marcelle Taljah, était une femme plus douce que le miel. Elle était venue à Dor voir les enfants avec des bonbons pour Simhat Torah lorsque les terroristes l’ont tuée dans le kibboutz Ein Hashlosha », a-t-elle écrit. « Elle ne faisait que du bien dans notre monde. Notre cœur est brisé. »

Liora a partagé la dernière photo prise de Marcelle, alors qu’elle berçait sa toute nouvelle petite-fille à l’hôpital, quelques heures avant son assassinat.

Son amie, Barbara Meltz-Kahn, a déclaré au South African Jewish Report que son corps avait été trouvé par ses fils « sur le chemin menant à la maison de leur sœur. Elle tenait encore une boîte de barres de céréales Nature’s Valley ».

Marcelle et son mari, Yaakov – un autre immigrant sud-africain, qui avait été tué dans un accident de tracteur en 2015 – avaient créé la ferme Taljah dans les collines du sud de Hébron dans les années 1990.

Son fils, Yedidya, a écrit sur Facebook que sa mère était « une femme spéciale, une femme de la Terre d’Israël avec tout son corps et son âme, et c’est ainsi qu’elle a perdu sa vie, pour la sainteté de la Terre d’Israël ».

Liora a déclaré à Ynet que sa mère était « une femme unique, humble et sensible, qui nous disait toujours de prendre soin de la Terre d’Israël (…). »

« Ma mère a transmis son amour de la terre à ses enfants également. »

Le fils de Marcelle, Betzalel Taljah, a déclaré à la radio de l’armée que sa mère « a immigré seule d’Afrique du Sud, au nom du sionisme, au nom du peuple juif, elle a fait son alyah toute seule ».

« Elle a laissé toute sa famille là-bas, s’est installée en Israël, a choisi de vivre dans l’État d’Israël (…). Une femme bonne, qui n’a jamais jugé personne dans sa vie (…). Elle acceptait tout le monde, aimait tout le monde, prenait soin de tout le monde. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.