Médias – Le terroriste de Hébron était toujours vivant quand le soldat lui a tiré dessus
Rechercher

Médias – Le terroriste de Hébron était toujours vivant quand le soldat lui a tiré dessus

Le médecin palestinien assistant à l’examen aurait dit qu’al-Sharif a été tué par la balle tirée par le soldat ; les résultats officiels n’ont pas encore été publiés

Avi Issacharoff est notre spécialiste du Moyen Orient. Il remplit le même rôle pour Walla, premier portail d'infos en Israël. Il est régulièrement invité à la radio et à la télévision. Jusqu'en 2012, Avi était journaliste et commentateur des affaires arabes pour Haaretz. Il enseigne l'histoire palestinienne moderne à l'université de Tel Aviv et est le coauteur de la série Fauda. Né à Jérusalem , Avi est diplômé de l'université Ben Gourion et de l'université de Tel Aviv en étude du Moyen Orient. Parlant couramment l'arabe, il était le correspondant de la radio publique et a couvert le conflit israélo-palestinien, la guerre en Irak et l'actualité des pays arabes entre 2003 et 2006. Il a réalisé et monté des courts-métrages documentaires sur le Moyen Orient. En 2002, il remporte le prix du "meilleur journaliste" de la radio israélienne pour sa couverture de la deuxième Intifada. En 2004, il coécrit avec Amos Harel "La septième guerre. Comment nous avons gagné et perdu la guerre avec les Palestiniens". En 2005, le livre remporte un prix de l'Institut d'études stratégiques pour la meilleure recherche sur les questions de sécurité en Israël. En 2008, Issacharoff et Harel ont publié leur deuxième livre, "34 Jours - L'histoire de la Deuxième Guerre du Liban", qui a remporté le même prix

Les soldats israéliens portant le corps d'un Palestinien qui a poignardé un soldat dans la ville de Hébron en Cisjordanie le 24 Mars 2016 (Crédit : Wissam Hashlamon / Flash90)
Les soldats israéliens portant le corps d'un Palestinien qui a poignardé un soldat dans la ville de Hébron en Cisjordanie le 24 Mars 2016 (Crédit : Wissam Hashlamon / Flash90)

Un officiel palestinien a déclaré que l’assaillant qui avait reçu une balle dans la tête par un soldat israélien à Hébron le mois dernier était blessé mais vivant quand la balle a transpercé son cerveau, alors qu’une autopsie sur la victime a été réalisée dimanche.

L’anatomopathologiste palestinien assistait mais n’a pas réalisé l’autopsie à Tel Aviv sur Abdel Fatta al-Sharif, dont la mort, filmée par une caméra, est au centre d’une affaire qui a troublé l’opinion publique israélienne et le pouvoir après qu’un soldat israélien a apparemment tué l’assaillant blessé et au sol.

L’anatomopathologiste palestinien a assisté à l’examen et a conclu qu’al-Sharif était toujours vivant quand le soldat l’a abattu, selon un communiqué du club des prisonniers palestiniens.

L’organisation a déclaré que les résultats de l’autopsie seraient « bientôt » rendus publics, mais n’a pas indiqué quand ils seraient publiés.

Les découvertes israéliennes, qui sont cruciales pour savoir si le soldat sera accusé d’homicide involontaire devant une cour militaire, n’ont pas encore été rendues publiques, mais les officiels israéliens n’ont pas démenti les résultats du médecins palestinien, selon un article de Haaretz.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...