Menaces de démissions au Shin Bet si Meir Ben-Shabbat est nommé chef de l’agence
Rechercher

Menaces de démissions au Shin Bet si Meir Ben-Shabbat est nommé chef de l’agence

Benjamin Netanyahu envisagerait de nommer le conseiller à la sécurité nationale l'an prochain

Meir Ben-Shabbat, le chef du Conseil national de sécurité, s'exprime lors d'une réunion trilatérale des conseillers à la sécurité nationale israéliens, américains et russes, à Jérusalem le 25 juin 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)
Meir Ben-Shabbat, le chef du Conseil national de sécurité, s'exprime lors d'une réunion trilatérale des conseillers à la sécurité nationale israéliens, américains et russes, à Jérusalem le 25 juin 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)

De hauts fonctionnaires du Shin Bet menacent de quitter l’agence si le Premier ministre Benjamin Netanyahu nomme son conseiller à la sécurité nationale, Meir Ben-Shabbat, comme nouveau directeur de l’agence dans six mois, selon un reportage télévisé mardi.

Le chef actuel du Shin Bet, Nadav Argaman, devrait terminer son mandat de quatre ans en mai 2021.

Netanyahu envisagerait Ben-Shabbat – un ancien membre de longue date du Shin Bet – pour ce poste, selon Kan news. Il est aussi un confident proche du Premier ministre.

Cette rumeur a incité certains hauts responsables du Shin Bet à prévenir qu’ils démissionneraient si la nomination, qui doit encore être confirmée, se concrétisait.

« Si le Premier ministre Netanyahu nomme Meir Ben-Shabbat à la tête de l’agence, ce sera pour des raisons personnelles et non professionnelles », a déclaré une source au radiodiffuseur. « Ben-Shabbat n’est pas apte à diriger l’agence pour des raisons professionnelles. Si Ben-Shabbat est nommé à la tête de l’agence – nous démissionnerons ».

Ben-Shabbat va « nuire gravement à l’agence », a déclaré le fonctionnaire, qui n’a pas été nommé mais a été décrit comme « très haut placé ».

L’agence n’a pas répondu à une demande de commentaires de Kan.

Ben-Shabbat a été nommé à la tête du Conseil national de sécurité en 2017, un poste dans lequel il a supervisé les accords de normalisation d’Israël avec les Émirats arabes unis et le Bahreïn. Il est également très impliqué dans la gestion de la pandémie par le gouvernement.

Ben-Shabbat a déjà servi dans le Shin Bet en janvier 1989. Il s’est concentré sur le Hamas et la bande de Gaza, dirigeant une grande partie des activités du service contre le groupe terroriste depuis la fin des années 1990. Son poste de chef du district sud du service était comparable à celui d’un général militaire. Ben-Shabbat a personnellement dirigé les opérations du Shin Bet à Gaza pendant la campagne 2008-2009 de l’opération « Plomb durci ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...