Mexique : Une femme impliquée dans la mort des gangsters israéliens recherchée
Rechercher

Mexique : Une femme impliquée dans la mort des gangsters israéliens recherchée

Les autorités pensent que 'La Guera' a invité Ben Suthi et son associé à Mexico, où ils ont été tués par balles pour le compte d'un cartel de la drogue

Capture d'écran d'une vidéo montrant une femme avec une perruque blonde parlant avec deux Israéliens qui ont été assassinés un peu plus tard par des assassins présumés à Mexico, le 27 juillet 2019 (Capture d'écran : YouTube)
Capture d'écran d'une vidéo montrant une femme avec une perruque blonde parlant avec deux Israéliens qui ont été assassinés un peu plus tard par des assassins présumés à Mexico, le 27 juillet 2019 (Capture d'écran : YouTube)

Les autorités mexicaines ont fait savoir, mercredi, qu’elles recherchaient une femme soupçonnée d’être impliquée dans le meurtre d’un patron du crime israélien et de son associé à Mexico, la semaine dernière.

La police de Mexico pense que la femme, connue sous un pseudo, « La Guera », a été utilisée pour séduire Ben Suthi et Alon Azoulay par le cartel de la drogue qui avait ordonné leur assassinat.

Des informations, au Mexique, laissent entendre que la femme aurait invité les Israéliens dans le restaurant où ils ont été tués par des hommes armés, dans un centre commercial luxueux de la capitale, en réservant une table sous un faux nom.

« La Guera » serait une femme par ailleurs aperçue dans des images tournées par les caméras de sécurité au restaurant, alors qu’elle se trouvait en compagnie de Suthi et d’Azoulay au moment de l’attaque. Elle semble porter une perruque blonde dans la vidéo. Selon des informations transmises par les médias après la fusillade, la perruque aurait été ensuite abandonnée sur les lieux.

Sur la vidéo, la femme à la table apparaît en train de se lever au moment où deux individus armés ouvrent le feu sur Suthi et Azoulay. Les autorités pensent qu’elle s’est ensuite enfuie en passant par la cuisine. Elle est dorénavant en cavale.

Suthi, né à Tel Aviv, et Azoulay, originaire de Bat Yam, doivent être inhumés mercredi à Holon.

Ben Suthi était une figure tristement célèbre du crime israélien, avec une carrière dans la criminalité remontant aux guerres de gang dans les années 1990.

Il se serait installé à Mexico quelques semaines avant sa mort, selon des informations. Il aurait été le père d’un enfant dans le pays, qui aurait été conçu au cours de son dernier séjour au Mexique – après avoir fui Israël en 2001 pour échapper à une peine de prison pour meurtre lors d’une permission, alors qu’il avait quitté sa cellule.

Suthi avait été libéré d’une prison au sein de l’Etat juif au mois de février et il était encore considéré comme l’un des principaux ennemis de l’organisation criminelle israélienne Mosli.

Le boss de la pègre israélienne Ben Suthi extradé de Mexico vers Israël en 2004.
(Capture d’écran : Treizième chaîne)

Des officiels mexicains avaient déclaré la semaine dernière que la fusillade, qui comprenait une attaque de diversion avec un fusil automatique contre des policiers stationnés à l’extérieur du centre commercial, était liée aux cartels de la drogue et au blanchiment d’argent.

Des sources proches de la police israélienne ont déclaré au site Ynet qu’il était « indubitable » que le meurtre ait été « commandité par des gens ayant des intérêts en Israël ». La police soupçonnerait une organisation criminelle israélienne d’avoir payé un groupe local à Mexico pour commettre le double meurtre.

Lundi, la procureure-générale de Mexico, a confirmé qu’un groupe local était à l’origine du double assassinat sans nommer pour autant publiquement l’organisation.

Elle a ajouté que l’une des tireuses présumées, Esperanza Gutierrez Rojano, qui avait été arrêtée peu près le crime, avait reçu 25 000 pesos pour passer à l’acte. Des instructions précises sur la manière de mener l’attaque lui avaient été données par téléphone.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...