Milhem, le tueur de Tel Aviv, a été retrouvé via ses excréments
Rechercher
Le tueur a finalement été arrêté dans l’immeuble d’un membre de sa famille, avec le nom de famille peint sur le mur extérieur

Milhem, le tueur de Tel Aviv, a été retrouvé via ses excréments

L’analyse ADN de ses selles et d’un mégot de cigarette a prouvé que le tireur se cachait à Arara ; la police aurait attendu pour se rapprocher de lui pour identifier ceux qui l’aidaient

Le nom de famille en hébreu "Milhem" écrit en bleu sur le mur extérieur du dernier bâtiment dans lequel le tireur de Tel Aviv, Nashat Milhem, s'est caché à Arara avant d'être retrouvé, pourchassé et tué le 8 janvier 2016. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Le nom de famille en hébreu "Milhem" écrit en bleu sur le mur extérieur du dernier bâtiment dans lequel le tireur de Tel Aviv, Nashat Milhem, s'est caché à Arara avant d'être retrouvé, pourchassé et tué le 8 janvier 2016. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Les preuves définitives que le tueur de Tel Aviv, Nashat Milhem, se cachait dans son village natal d’Arara ont été obtenues quand ses excréments, trouvés lundi dans un bâtiment abandonné du village, ont été testés et que son ADN a été retrouvé, selon les officiels de la sécurité.

Le tireur arabe israélien en fuite était suspecté – sans que cela ne soit certain – d’avoir fui vers le nord, vers sa résidence, immédiatement après avoir tué trois Israéliens à Tel Aviv le 1er janvier.

Les forces israéliennes à sa recherche ont pensé lundi 4 janvier qu’elles l’avaient retrouvé dans un bâtiment abandonné situé dans un champ à Arara, mais sont apparemment arrivées trop tard, selon les officiels. Ils ont cependant trouvé des excréments humains sur les lieux, les ont testés, et ont établi qu’ils portaient l’ADN de Milhem, selon la Dixième chaîne.

À la suite de cette découverte, ajoutée à l’Adn correspondant retrouvé sur un mégot de cigarette, le chef de la police Roni Alsheich a pu signaler au public mardi matin que la probabilité que le tueur soit toujours dans Tel Aviv était significativement réduite.

Parmi les critiques – il a fallu une semaine entière pour attraper le tueur, qui a été abattu en cherchant à fuir les forces de l’ordre vendredi après-midi, les officiels ont sous-entendu qu’ils avaient reporté l’arrestation de Milhem afin de pouvoir identifier et au final arrêter les nombreuses personnes qui l’avaient aidé pendant qu’il se cachait.

Photo non datée de Nashat Milhem, le suspect de la fusillade de Tel Aviv du 1er janvier 2016 (Photo : autorisation)
Photo non datée de Nashat Milhem, le suspect de la fusillade de Tel Aviv du 1er janvier 2016 (Photo : autorisation)

Milhem a finalement été retrouvé dans une maison abandonnée appartenant à une femme de 76 ans, membre de sa famille, dans un bâtiment qui porte le nom « Milhem » inscrit en lettres hébraïques bleues sur le mur. « Elle est à l’hôpital, sous assistance respiratoire », a déclaré samedi soir à la Deuxième chaîne Ahmed Milhem, un autre membre de la famille.

Repoussant une question ironique sur pourquoi il a fallu une semaine pour trouver un terroriste qui se cachait dans un bâtiment portant son nom sur le mur, le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, a déclaré à la chaîne de télévision que l’opération était en cours, et que de potentiels complices étaient regroupés. « Nous attraperons tous ceux qui ont joué un rôle », a déclaré Erdan.

https://youtu.be/PKHH7httJIs

Selon les officiels s’exprimant après sa mort, Milhem est rentré à Arara dans les heures suivant le meurtre de trois Israéliens le 1er janvier. Il s’est initialement caché à l’extérieur, puis dans un bâtiment abandonné, et finalement dans un appartement appartenant à un membre de sa famille.

La police a autorisé samedi les journalistes à entrer dans l’appartement occupé par Milhem. Il était très fourni en nourriture et en eau, avait une télévision et une radio, et contenait aussi les vêtements noirs qu’il a utilisés pendant la fusillade la semaine dernière.

Image d'une vidéo montrant l'intérieur de la cachette du tireur de Tel Aviv, Nashat Milhem, un jour après qu'il a été abattu par les forces de l'ordre, le 8 janvier 2016. (Crédit : capture d'écran Ynet)
Image d’une vidéo montrant l’intérieur de la cachette du tireur de Tel Aviv, Nashat Milhem, un jour après qu’il a été abattu par les forces de l’ordre, le 8 janvier 2016. (Crédit : capture d’écran Ynet)

L’immeuble a été encerclé vendredi après-midi, et, selon la police, Milhem a repéré les forces de l’ordre convergeant vers lui.

Il a tiré sur elles depuis la fenêtre de l’appartement, fui l’immeuble, et couru environ 200 mètres, sautant par-dessus un muret pour entrer dans le jardin d’un immeuble voisin, selon les officiels de sécurité. Il a tiré sur les forces de l’ordre qui le pourchassaient, y compris sur un officier et un chien de recherche (qui n’ont pas été blessés), et a été abattu. Les forces de l’ordre avaient reçu l’ordre de l’arrêter vivant si possible.

Des reportages télévisés déclaraient samedi soir que Milhem avait été repéré à Arara par des résidents en au moins deux occasions, transportant son arme semi-automatique. En une occasion, il a été vu acheter des cigarettes, selon la Dixième chaîne.

Un complice suspecté a reconnu pendant sa garde à vue samedi qu’un ami lui avait dit avoir vu Milhem, mais il a ajouté qu’il n’avait pas jugé cette information crédible.

Ahmed Milhem, membre de sa famille, a déclaré à propos des complices présumés : « Peut-être que les gens ne voulaient pas se battre avec lui (et donc ont été intimidés pour lui fournir de l’aide). Le pays entier savait à quel point il était dangereux ».

Le corps de Nashat Milhem, dans une photographie publiée par les forces de sécurité israéliennes, le 8 janvier 2015. (Crédit : Deuxième chaîne)
Le corps de Nashat Milhem, dans une photographie publiée par les forces de sécurité israéliennes, le 8 janvier 2015. (Crédit : Deuxième chaîne)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...