Rechercher

Ministère de la Santé : Baisse importante du taux d’hospitalisations en Israël

La baisse s’est accentuée avec la pandémie et le report des chirurgies non urgentes, tandis que le port du masque limitait la propagation d’autres maladies

Des spécialistes effectuent un test de diagnostic du coronavirus dans un laboratoire de l'hôpital Rambam à Haïfa, le 30 mars 2020. (Yossi Aloni/ Flash90)
Des spécialistes effectuent un test de diagnostic du coronavirus dans un laboratoire de l'hôpital Rambam à Haïfa, le 30 mars 2020. (Yossi Aloni/ Flash90)

En Israël, le taux d’hospitalisation a chuté de 22 % entre 2010 et 2020, avec en outre des séjours plus courts, indique un rapport du ministère de la Santé publié lundi.

En dépit des hospitalisations liées au coronavirus (21 700 personnes en 2020), d’une durée moyenne de 5,7 jours, la baisse des admissions a été de 12 % par rapport à 2019, en cohérence avec les données d’autres pays de l’OCDE, souligne le rapport.

Ce rapport attribue la forte baisse à plusieurs causes, dont la diminution du nombre des chirurgies électives, la crainte de contracter le virus à l’hôpital et la moindre prévalence d’autres pathologies respiratoires liée au port du masque.

On compte au total 1,1 million d’admissions à l’hôpital en 2020 – hors maternité – ce qui représente une réduction de 10 % par rapport à 2019.

Plus de la moitié des personnes admises en 2020 étaient âgées de 45 ans et plus.

À l’exclusion des services de maternité, l’âge médian des personnes admises à l’hôpital était de 56 ans.

En 2020, 43 % des personnes admises à l’hôpital sont restées moins d’une journée, soit une
légère hausse par rapport aux données de 2010 (41 %).

Le rapport ne donne pas d’explications de la baisse plus ancienne du nombre des hospitalisations, amorcée depuis une décennie.

Le directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, s’exprime lors d’une réunion à l’hôpital Sheba à Ramat Gan, le 24 octobre 2021. (Avshalom Sassoni/Flash90)

Le directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, a indiqué que le rapport avait été établi pour aider le système de santé à améliorer ses performances, « dans le but de réduire la charge sur les hôpitaux tout en maintenant la qualité des traitements au sein du système de santé. »

« Ce [rapport] donne une vue d’ensemble du système de santé. Compte tenu de tous les projets en gestation ou déjà mis en œuvre, il sera possible d’améliorer le système hospitalier, en particulier, et le système de santé dans son entier », a déclaré Ash dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...