Mogherini appelle Israël à repenser la démolition d’un village bédouin
Rechercher

Mogherini appelle Israël à repenser la démolition d’un village bédouin

La cheffe de diplomatie européenne a estimé que la démolition de Khan al-Ahmar "menacerait gravement la viabilité de la solution à deux états et minerait les espoirs de paix"

La Haute représentante de l'Union européenne Federica Mogherini parle à la réunion ministérielle informelle rassemblant les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne et les pays du sud de la Méditerranée à Barcelone le 13 avril 2015 (Crédit : AFP / LLUIS GENE)
La Haute représentante de l'Union européenne Federica Mogherini parle à la réunion ministérielle informelle rassemblant les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne et les pays du sud de la Méditerranée à Barcelone le 13 avril 2015 (Crédit : AFP / LLUIS GENE)

La cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini a appelé mercredi Israël à annuler sa décision de démolir un village bédouin en Cisjordanie.

Dans un communiqué, Mogherini a affirmé que la démolition de Khan al-Ahmad « est illégale au regard du droit international, et menacerait gravement la viabilité de la solution à deux états et minerait les espoirs de paix ».

Elle a ajouté que l’UE « s’attend à ce que les autorités israéliennes réexaminent leur décision », soulignant que les conséquences du transfert forcé sur les 200 résidents du village seraient « très sérieuses ».

Après des années de batailles juridiques, la Cour suprême a approuvé la démolition de Khan al-Ahmar en mai. La cour a indiqué que les infrastructures avaient été construites sans permis et représentaient donc une menace en raison de leur proximité avec l’autoroute.

Mais les militants affirment que les villageois n’avaient pas d’autre choix que de procéder à la construction sans les permis israéliens, parce que les documents ne sont quasiment jamais délivrés pour les constructions palestiniennes en Cisjordanie, comme c’est le cas à Khan al-Ahmar (situé en zone E-1), où Israël contrôle les affaires civiles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...