Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Musk à Netanyahu : Israël n’a « pas d’autre choix » que de détruire le Hamas

Le milliardaire a vu les preuves des atrocités du 7 octobre, dont la projection d'un film de 43 minutes sur le massacre du Hamas ; Herzog exhorte Musk à sévir contre l’antisémitisme sur X

Le milliardaire américain Elon Musk, à gauche, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, en visite à Kfar Aza, le 27 novembre 2023. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le milliardaire américain Elon Musk, à gauche, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, en visite à Kfar Aza, le 27 novembre 2023. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Le magnat de la technologie Elon Musk est arrivé en Israël lundi pour y rencontrer le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président Isaac Herzog, divers autres responsables, des victimes des atrocités commises par le Hamas le 7 octobre et des familles d’otages.

Le milliardaire est arrivé moins de deux semaines après avoir soutenu une théorie du complot antisémite sur sa plateforme X, après quoi de nombreuses grandes entreprises ont annoncé le retrait de leur publicité sur la plateforme.

Musk a commencé sa visite en se rendant, avec Netanyahu, à Kfar Aza, l’un des kibboutzim qui a été parmi l’un des plus durement touché lors de l’assaut du Hamas le 7 octobre dernier, dans le sud d’Israël.

À Kfar Aza, on lui a montré les atrocités commises par les terroristes du Hamas, qui ont attaqué la communauté et une vingtaine d’autres, massacrant et brûlant des familles entières et kidnappant des dizaines de civils qu’ils ont ensuite emmenés dans la bande de Gaza.

Musk a déclaré que l’expérience avait été « bouleversante » et qu’il avait été choqué par la « joie » que semblaient éprouver les terroristes dans les vidéos. Après cette visite, Netanyahu et Musk ont tenu un chat en direct sur le réseau social du milliardaire, X, anciennement Twitter.

« Il est souvent reproché à Israël d’avoir aussi tué des civils dans la bande de Gaza », a affirmé Musk. « Mais il y a une différence importante, c’est qu’Israël essaie d’éviter de tuer des civils, il fait tout ce qu’il peut pour éviter de tuer des civils. Et, vous savez, il n’y a aucune sorte de joie exprimée ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le PDG de X, Elon Musk, regardent des images des atrocités commises par le Hamas le 7 octobre, lors d’une réunion le 27 novembre 2023. (Crédit : Autorisation)

Elon Musk a également déclaré lors de ce chat en direct qu’il n’y a « pas d’autre choix » que de détruire le Hamas afin d’apporter un avenir meilleur à Gaza, et qu’il partage l’avis de Netanyahu selon lequel le groupe terroriste palestinien a des intentions génocidaires envers le peuple juif.

« Si vous voulez la sécurité, la paix et une vie meilleure pour les Gazaouis, alors vous devez détruire le Hamas. Vous devez d’abord vous débarrasser du régime toxique comme cela a été fait en Allemagne et au Japon », déclare Netanyahu, ce à quoi Musk répond : « Il n’y a pas d’autre choix ».

Selon Musk, les pertes civiles sont « inévitables », mais il a souligné qu’Israël tentait de les éviter dans sa guerre contre le Hamas.

« Vous devez allier fermeté et élimination des terroristes et de ceux qui ont l’intention de tuer, et en même temps aider ceux qui restent – à l’instar de ce qui s’est passé en Allemagne et au Japon », a-t-il ajouté .

« Généralement, le vainqueur punit le perdant », a-t-il poursuivi, revenant sur la réhabilitation de l’Allemagne et du Japon par les alliés après la Seconde Guerre mondiale comme exemples de la façon dont les efforts de reconstruction après une guerre majeure et une victoire nette ont permis de garantir la paix pendant une longue période.

Selon un communiqué du bureau de Netanyahu, Musk a été informé des massacres perpétrés dans le kibboutz par un dirigeant du conseil local et par un représentant de l’unité du porte-parole de Tsahal.

Il a été conduit au domicile du chef de la sécurité de la communauté, Ofir Libstein, qui a été tué lors d’un échange de coups de feu avec les terroristes.

Musk s’est également rendu au domicile  de la petite fille israélo-américaine Avigaïl Idan, 4 ans, qui avait été enlevée le 7 octobre et libérée hier soir, après 51 jours de captivité dans la bande de Gaza.

Ses deux parents ont été tués ; son frère et sa sœur ont survécu en se cachant pendant 14 heures jusqu’à l’arrivée des secours.

Le programme de Musk comprenait également la projection d’un montage de 43 minutes sur les atrocités du 7 octobre, une discussion télévisée avec Netanyahu et des rencontres avec le ministre de la Guerre, Benny Gantz, et le Président Herzog.

Lors de sa rencontre avec Musk à la résidence du Président, Herzog a rappelé lundi à Elon Musk, critiqué pour l’antisémitisme effréné propagé sur son réseau social X, le « rôle énorme » que le milliardaire a à jouer dans le combat contre la haine des Juifs, lors d’un entretien en Israël.

« Nous sommes inondés d’antisémitisme » et « la haine des Juifs impacte le comportement d’être humains dans tant d’endroits du monde », a souligné le président Isaac Herzog, selon des images diffusées par la présidence israélienne.

« Vous avez un rôle énorme à jouer parce que les plateformes que vous dirigez, malheureusement, abritent beaucoup de haine, de haine des Juifs, d’antisémitisme. Je pense que nous devons discuter (…) de comment combattre cette haine », a-t-il dit à Musk.

« Cela commence toujours avec les Juifs, cela ne s’arrête jamais avec les Juifs », a-t-il rappelé.

Le patron de X et des géants Tesla ou SpaceX a dit avoir vécu « un jour émotionnellement difficile : voir les endroits où des gens ont été assassinés. Et voir aussi la vidéo où les meurtriers se réjouissant », des images « extrêmement perturbantes ».

« Ces gens sont abreuvés de propagande depuis qu’ils sont enfants (…) quand les humains sont nourris de contre-vérités depuis qu’ils sont enfants, ils vont penser que le meurtre d’innocents est une bonne chose. La propagande peut influencer l’esprit des gens à ce point-là », a-t-il constaté, sans évoquer de possibles mesures sur X.

Le milliardaire américain Elon Musk rencontre le président israélien Isaac Herzog et des représentants des familles d’otages détenus à Gaza lors de sa visite en Israël, le 27 novembre 2023. (Crédit : Haim Zach/GPO)

Des parents d’Israéliens otages du Hamas se sont adressés à Musk lors de cette rencontre.

« Vous êtes un homme très puissant », lui a dit Malki Shem-Tov, l’appelant à « relayer nos voix pour ramener les otages », dont son fils Omer.

« Nous savons que des civils innocents souffrent aussi terriblement à Gaza. Nous, familles, souffrons horriblement, nous apprécierions toute aide que vous pourrez fournir », lui a demandé Rachel, mère d’Hersh Goldberg-Polin.

Elon Musk est sous le feu des critiques pour la prolifération des propos haineux sur X depuis qu’il en a pris le contrôle en octobre 2022.

Ces dernières semaines, il a été critiqué pour l’incapacité de sa plateforme à lutter contre la désinformation rampante et les discours de haine sur la guerre en cours entre Israël et le Hamas. Il a également été accusé par la Maison Blanche  d’avoir fait une « promotion abjecte de la haine antisémite et raciste » après avoir approuvé une théorie du complot populaire parmi les nationalistes blancs, selon laquelle les juifs ont un plan secret pour favoriser l’immigration clandestine dans les pays occidentaux afin d’y saper la majorité blanche.

Depuis qu’il a pris les rênes de l’entreprise l’année dernière, Musk a été critiqué pour ce que certains considèrent comme une prolifération de discours de haine et de désinformation rampante sur la plateforme.

Musk, la personne la plus riche du monde, a déclaré que si sa plateforme ne pouvait pas arrêter tous les discours de haine avant leur publication, il était « généralement contre le fait d’attaquer un groupe, quel qu’il soit. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, parle avec Elon Musk lors d’une discussion diffusée en direct sur X, anciennement Twitter, à l’usine Tesla de Fremont, en Californie, le 18 septembre 2023. (Crédit : Avi Ohayon/ GPO)

En septembre, avant la guerre entre Israël et le Hamas, Benjamin Netanyahu avait rencontré à San Francisco Elon Musk, également patron des géants Tesla et SpaceX.

« J’espère que vous allez trouver la capacité de mettre fin à l’antisémitisme ou de le faire reculer autant que possible », dans les limites de la liberté d’expression, lui avait-il dit.

XCorp intente actuellement un procès à Media Matters l’accusant d’avoir fait fuir les annonceurs en présentant le site comme étant truffé de contenus antisémites.

Musk a également menacé d’intenter une action en justice contre l’Anti-Defamation League (ADL), qui affirme que les propos problématiques et racistes ont grimpé en flèche sur le site depuis que Musk a racheté la société pour 44 milliards de dollars.

Le ministre des Communications Shlomo Karhi a par ailleurs annoncé lundi un accord de principe sur l’utilisation en Israël et à Gaza du service d’accès à internet par satellite Starlink, propriété d’Elon Musk.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.