Nancy Pelosi condamne à son tour le flot d’attaques antisémites aux États-Unis
Rechercher

Nancy Pelosi condamne à son tour le flot d’attaques antisémites aux États-Unis

Le président et la vice-présidente avaient condamné des "comportements détestables" contre la communauté juive du pays

Nancy Pelosi, leader de la minorité parlementaire américaine, prend la parole lors d'une conférence de presse au Capitole, le 22 mars 2018. (Win McNamee/Getty Images/AFP)
Nancy Pelosi, leader de la minorité parlementaire américaine, prend la parole lors d'une conférence de presse au Capitole, le 22 mars 2018. (Win McNamee/Getty Images/AFP)

La présidente de la Chambre des Représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, a condamné à son tour la série d’attaques antisémites.

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, troisième personnalité élue la plus haut placée aux États-Unis, se joint au président Joe Biden et à la vice-présidente Kamala Harris pour condamner la vague d’attaques antisémites visant les communautés juives depuis le début de la dernière série de combats à Gaza.

« Le récent pic d’attaques antisémites contre des juifs dans tout le pays et dans le monde est horrible, déchirant et exige une action », écrit Pelosi sur Twitter.

« L’antisémitisme ne peut être toléré. Nous devons nous rassembler en tant qu’Américains pour condamner et combattre ce sectarisme et cette haine effroyables. »

Le président américain Joe Biden a dénoncé lundi les attaques « abjectes » contre la communauté juive sur fond d’augmentation des actes antisémites aux Etats-Unis alimentée par l’importation du conflit au Proche-Orient à l’étranger.

« Les récentes attaques contre la communauté juive sont abjectes et elles doivent cesser », a-t-il écrit dans un bref communiqué.

« Je condamne ces comportements détestables, aux Etats-Unis comme ailleurs. Il nous appartient à tous de faire en sorte qu’il n’y ait aucune place pour la haine (dans nos sociétés) », a-t-il poursuivi.

La police new-yorkaise enquête sur l’agression jeudi d’un homme juif à Times Square. Cinq ou six hommes ont roué de coups et aspergé de spray au poivre un homme de 29 ans, tout en lui lançant des injures antisémites. Une vidéo de la scène a été diffusée par le New York Post.

Joseph Borgen montre ses blessures après avoir été agressé par des propalestiniens dans les rues de New York. (Capture d’écran)

Les faits se sont produits en marge de heurts entre manifestants pro-israéliens et pro-palestiniens, peu après l’annonce d’un cessez-le feu entre Israël et le Hamas après 11 jours de conflit.

La vice-présidente américaine Kamala Harris a rejoint la déclaration antérieure du président Joe Biden dénonçant la forte hausse des attaques antisémites dans le monde depuis le début de la dernière série de combats à Gaza le 10 mai.

« La montée des attaques antisémites contre la communauté juive aux États-Unis et dans le monde est méprisable – elle doit être dénoncée, condamnée et stoppée. En tant que pays, nous devons être unis contre la haine de toute nature », a déclaré Harris dans un communiqué sur Twitter.

Selon Jonathan Greenblatt, directeur de l’Anti-Defamation League (ADL) qui combat l’antisémitisme et le racisme, une augmentation « de plus de 50 % » des actes antisémites aux Etats-Unis a été constatée au cours des dix derniers jours.

Au moins quatre cas d’intimidation ou d’agression contre des Juifs ont été signalés aux États-Unis depuis jeudi, dans la continuité de ce que beaucoup considèrent comme l’une des pires vagues de violence antisémite depuis des années dans le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...