États-Unis : le week-end marqué par une série d’agressions antisémites
Rechercher

États-Unis : le week-end marqué par une série d’agressions antisémites

Deux adolescents juifs ont été frappés par six hommes à Brooklyn ; un joueur de football a été menacé avec un couteau, dans le cadre d'une vague de violence anti-juive

Illustration. Les dégâts après une attaque antisémite à la synagogue Chaverim Congregation de Tucson, dans l'Arizona, le 18 mai 2021. (Crédit : Chaverim Congregation via JTA)
Illustration. Les dégâts après une attaque antisémite à la synagogue Chaverim Congregation de Tucson, dans l'Arizona, le 18 mai 2021. (Crédit : Chaverim Congregation via JTA)

JTA – Au moins quatre cas d’intimidation ou d’agression contre des Juifs ont été signalés aux États-Unis depuis jeudi, dans la continuité de ce que beaucoup considèrent comme l’une des pires vagues de violence antisémite depuis des années dans le pays.

Samedi, six hommes ont agressé et frappé deux adolescents juifs à Brooklyn, à l’angle de la 18e avenue et d’Ocean Parkway, selon VINnews. Le site d’information a interviewé Mitchel Schwartz, le père de l’un des adolescents. L’un des hommes s’est adressé aux jeunes en disant « Free Palestine » et a fait d’autres références à Israël, selon le reportage.

Le reportage ne précise pas si les adolescents ont été blessés ou s’ils ont porté plainte auprès de la police. Un chauffeur Uber qui a assisté à la scène a dit aux adolescents de monter dans la voiture et les a conduits en lieu sûr, précise le reportage. Le chauffeur était musulman.

Vendredi, Israël et le Hamas à Gaza ont convenu d’un cessez-le-feu qui a mis fin à 11 jours d’échanges de tirs. Les combats ont déclenché des manifestations de masse contre Israël et une augmentation des incidents antisémites en Europe, aux États-Unis et ailleurs.

Cette nuit-là, Luca Lewis, un joueur de football professionnel de 20 ans qui joue pour les Red Bulls de New York, a déclaré avoir été menacé par des hommes munis de couteaux qui lui ont demandé s’il était juif, et qui lui ont dit qu’ils le tueraient s’il répondait par l’affirmative.

L’incident s’est produit à New York, a-t-il écrit sur Instagram. Un groupe d’hommes est passé devant lui et un ami dans la rue quand l’un des hommes a demandé à Lewis s’il était juif, selon Lewis.

« Je me suis arrêté un moment dans la confusion et j’ai réfléchi, puis je les ai vus retirer des couteaux », a écrit Lewis dans son post. « J’ai évidemment répondu non. Le type m’a regardé avec un tel dégoût dans les yeux et a dit ‘Bien’. »

Excédé, Lewis a demandé ce qui se serait passé si il avait été juif, a-t-il écrit. « ‘Je t’aurais battu à mort et je t’aurais tué' », aurait répondu l’homme à Lewis.

Au début de la semaine dernière, des agresseurs pro-palestiniens ont lancé des coups de poing et des bouteilles sur les clients d’un restaurant de sushis à Los Angeles. Dans le quartier Diamond District à New York, où vivent de nombreux juifs, des manifestants anti-Israël ont lancé des pétards depuis une voiture au cours d’une violente altercation dans la rue.

À Hallandale Beach, en Floride, un homme a proféré des injures antisémites en s’adressant à un rabbin local et a ensuite vidé un sac contenant des excréments humains à l’extérieur de la synagogue du rabbin vendredi, a rapporté WSVN. La police enquête sur cette affaire. Le reportage n’a fourni aucune information liant l’incident à Israël. Le 14 mai, un homme de Hallandale Beach a signalé qu’on lui avait jeté des pierres alors qu’il revenait de la synagogue.

À Tucson, en Arizona, des individus non identifiés ont lancé un gros objet à travers la porte vitrée d’une synagogue, Congregation Chaverim, dans la nuit de mardi à mercredi matin, selon AZcentral. La police enquête également sur cet incident.

Jeudi, des manifestants pro-israéliennes et pro-palestiniennes se sont affrontés à Times Square, où des participants des deux camps en sont venus aux mains.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...