Netanyahu à une TV émiratie : la priorité est d’élargir le cercle de la paix
Rechercher

Netanyahu à une TV émiratie : la priorité est d’élargir le cercle de la paix

Dans sa première interview avec une chaîne émiratie, la Premier ministre a salué la normalisation comme un élément qui va changer la donne au Moyen Orient

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu donnant un entretien à la chaîne Sky News Arabia basée à Abou Dhabi, le 17 août 2020. (Capture d'écran: Sky News Arabia)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu donnant un entretien à la chaîne Sky News Arabia basée à Abou Dhabi, le 17 août 2020. (Capture d'écran: Sky News Arabia)

Quatre jours après l’annonce de l’accord de normalisation entre Israël et les Emirats arabes unis, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a accordé une interview inédite à la chaîne Sky News Arabie basée à Abou Dhabi. Il a exprimé sa confiance en l’idée que d’autres Etats arabes pourraient suivre.

Concernant son projet d’annexer des parties de la Cisjordanie, il a déclaré que l’Administration Trump lui avait demandé de le suspendre temporairement, et que la priorité absolue était actuellement d’élargir le cercle de paix.

« C’était une demande américaine, pendant un moment, de suspendre l’application du droit israélien, et nous l’avons acceptée, a-t-il dit. Les Américains nous ont dit qu’ils voulaient élargir le cadre de travail de la paix, et c’est notre priorité absolue maintenant : élargir le cercle de la paix ».

Netanyahu s’exprimait en anglais, mais la conversation était doublée en arabe, et aucune transcription anglaise n’a été rendue disponible.

Lundi, Jared Kushner, le conseiller du président américain, a déclaré aux journalistes que les Etats-Unis n’accepteraient pas l’annexion avant « un certain temps ». « Israël a accepté avec nous de ne pas agir sans notre consentement, a déclaré Kushner. Nous n’avons pas l’intention de donner notre accord pendant un certain temps, puisque nous nous concentrons maintenant sur l’application de ce nouvel accord de paix ».

Saluant les Emirats arabes unis pour avoir pris cette mesure, Netanyahu a déclaré qu’il pensait que d’autres pays arabes allaient suivre cette voie et signer des accords avec Israël.

Netanyahu a déclaré que les deux pays allaient bénéficier « fortement de l’accord », ajoutant qu’Israël prévoyait de réaliser des importations depuis les « zones libres » aux Emirats arabes unis. Il s’agit de zones où des entreprises étrangères peuvent fonctionner selon des régulations plus souples et où des investisseurs étrangers sont autorisés à posséder entièrement des entreprises.

Se félicitant de cette décision qui va changer la donne du processus de paix au Moyen Orient, Netanyahu a prédit que l’accord finira par conduire à la paix avec les Palestiniens.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, et la ministre des Transports Miri Regev lors d’une visite à l’aéroport Ben Gurion, le 17 août 2020. (Facebook)

Plus tôt lundi, le Premier ministre a déclaré qu’Israël travaillait pour établir des vols directs entre Tel Aviv et les Emirats arabes unis, en survolant l’Arabie saoudite.

Netanyahu a évoqué certains des bénéfices de la normalisation des liens avec les Emirats arabes unis alors qu’il effectuait une visite à l’aéroport Ben Gurion en compagnie de la ministre des Transports Miri Regev.

« Nous travaillons maintenant pour établir des liaisons directes au-dessus des l’Arabie saoudite entre Tel Aviv et Dubaï », a déclaré Netanyahu, notant qu’il pensait pouvoir trouver un accord.

« Cela va transformer l’aviation et l’économie israéliennes avec un énorme afflux de tourisme pour les deux pays et des investissements », a-t-il ajouté

Netanyahu a aussi semblé parler des Emirats arabes unis comme une « démocratie », alors que les pays est l’un des Etats les moins libres au monde, selon Freedom House.

« Cet accord rapprochera les Emirats arabes unis et Israël. Les deux pays sont des démocraties. les deux pays sont avancés », a déclaré Netanyahu.

Israël n’a pas de liens officiels avec l’Arabie saoudite et les avions israéliens ne sont généralement pas autorisés à survoler son territoire. Les deux pays mènerait pourtant de la coopération en coulisses dans certains domaines, en particulier, la sécurité.

« Les Emirats arabes unis sont très intéressés pour faire des investissements massifs dans le secteur de la technologie en Israël », a continué Netanyahu. Il a affirmé que les produits à bas coût fabriqués dans les zones de commerce libre des Emirats arabes unis seront disponibles pour les consommateurs israéliens.

« C’est un coup de pouce pour l’économie israélienne qui va profiter à chaque citoyen », a-t-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...