Israël en guerre - Jour 256

Rechercher

Netanyahu aux élus du Likud : N’attaquez pas vos alliés, la Défense et la gauche

Lors d'une réunion houleuse, Gallant a été accusé "d'embrasser" Gantz, Halevi et de "défendre des points de vue qui ne sont pas de droite" au grand dam du Premier ministre

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu arrivant pour une réunion de son parti, le Likud, à la Knesset, à Jérusalem, le 3 décembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu arrivant pour une réunion de son parti, le Likud, à la Knesset, à Jérusalem, le 3 décembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a exhorté les membres de son parti, le Likud, à présenter un front uni et à éviter de politiser l’effort de guerre, alors que des fissures dans la cohésion des factions ont commencé à se manifester lors d’une réunion houleuse dimanche.

Au cours de cette réunion, des députés et des ministres du Likud ont accusé leurs collègues du Likud, des députés de l’opposition et des responsables de la Défense de déloyauté. Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, lui-même membre du Likud, qui n’a pas assisté à la réunion, figurait parmi les cibles, un jour après avoir refusé de tenir une conférence de presse conjointe avec Netanyahu.

« Gallant a-t-il quitté le Likud ? Où est-il maintenant ? N’est-il plus membre ? A-t-il embrassé [le ministre de la guerre Benny] Gantz sur la bouche ? » Le vice-président de la Knesset, Nissim Vaturi, s’est interrogé sur l’absence du ministre de la Défense, l’accusant par la même occasion d’être de mèche avec Gantz, qui a rejoint la coalition pour soutenir l’effort de guerre mais y est opposé sur bien d’autres points.

« Vous avez bien fait d’être seul à la conférence de presse hier, sans ceux [Gantz et Gallant] qui s’embrassent sur la bouche », a déclaré Vaturi, en félicitant Netanyahu pour sa conférence de presse individuelle de samedi soir. Gallant a tenu une conférence de presse séparée près d’une heure avant Netanyahu samedi.

En réponse, Netanyahu a fait savoir à Vaturi que sa coopération avec Gallant, Gantz et d’autres responsables de la sécurité était totale.

« Il y a un cabinet de guerre, un cabinet et un gouvernement. Les décisions importantes sont prises par le cabinet général et les décisions quotidiennes sont prises par le cabinet de guerre tous les jours », a affirmé le Premier ministre.

La députée Tally Gotliv, qui a elle-même critiqué Vaturi pour son manque de respect envers Gallant, s’en est prise au porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, et l’a accusé de « défendre des points de vue qui ne sont pas de droite ».

La députée Tally Gotliv arrive à une réunion du parti Likud à la Knesset, le parlement israélien, à Jérusalem, le 3 décembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« Je ne fais pas de politique. Nous sommes un gouvernement de droite. Le porte-parole de Tsahal défend un autre point de vue », a-t-elle déclaré. « Il y a par ailleurs certaines personnes dans les studios de télévision qui ne font que mentir, et qui font peu de cas de la Judée et de la Samarie », a-t-elle ajouté, en référence à la Cisjordanie.

Le ministre de la Justice David Amsalem a ajouté sa voix à la mêlée, accusant les opposants de Netanyahu d’être des « bolcheviks ».

« Si le gouvernement tombe, la gauche se lèvera et il y aura un État palestinien ici ! Ce sont des bolcheviks qui nous ignoreront et qui contrôleront toutes les affaires de l’État ».

Le ministre David Amsalem, à la Knesset, à Jérusalem, le 19 septembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Pour tenter de désamorcer la situation, Netanyahu a déclaré à Amsalem : « Nous sommes en guerre et nous nous battons tous ensemble ». Le ministre, visiblement irrité par cette réponse, a quitté la réunion en claquant la porte.

Après la crise d’Amsalem, Netanyahu a invité les politiciens à se montrer circonspects et à présenter un front uni.

« Choisissez bien vos mots, surtout en temps de guerre », a-t-il déclaré. « Les attaques personnelles n’ont pas leur place. L’ensemble du cabinet, Tsahal et les agences de sécurité travaillent comme une seule équipe et je vous demande de ne pas les défier. Nous n’avons actuellement pas d’opposants de droite ou de gauche – nous tous, la nation tout entière, devons agir comme un seul corps uni. Ce n’est pas le moment de faire de la politique ».

La police monte la garde lors de manifestations d’Israéliens contre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, devant la résidence de celui-ci à Jérusalem, le 4 novembre 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)

Les attentats du Hamas du 7 octobre et l’opération militaire qui a suivi ont mis fin à la campagne de refonte du système judiciaire. Cette campagne avait suscité une opposition sans précédent au gouvernement. Depuis l’attaque contre Israël, l’atmosphère était à l’unité nationale.

Cette cohésion a toutefois été écornée ces dernières semaines. Les opposants politiques du parti de Netanyahu ont été attaqués et des manifestations régulières contre le gouvernement ont repris, bien qu’à une moindre échelle.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.