Rechercher

Netanyahu demande à Hannah Kim d’attendre avant de juger son gouvernement

À la journaliste et militante qui l’a croisé dans une salle de sport, le chef du Likud aurait dit de ne pas croire tout ce qui est écrit sur ses prétendues concessions à ses alliés

Le président du Likud Benjamin Netanyahu, lors d’une promenade matinale, le 2 novembre 2022, le lendemain des élections à la Knesset. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le président du Likud Benjamin Netanyahu, lors d’une promenade matinale, le 2 novembre 2022, le lendemain des élections à la Knesset. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Samedi, une journaliste et militante a fait savoir que Benjamin Netanyahu lui aurait dit, lors d’une rencontre fortuite dans une salle de sport, que ce que les médias avaient écrit à propos de ses concessions aux partis ultra-orthodoxes, dans le cadre des accords de coalition, était totalement « faux ».

De ce que l’on sait de ces ententes conclues avec les partis ultra-orthodoxes Shas et Yahadout HaTorah, la nouvelle coalition devrait considérablement financer des établissements d’enseignement haredim, financer des événements non-mixtes, adopter des lois potentiellement anti-LGBT, exempter de service militaire les étudiants de yeshiva, confier le pouvoir aux Haredim sur les questions religieuses et relatives à l’Etat, entre autres.

Hannah Kim a écrit dans un tweet que Netanyahu lui avait dit « d’attendre deux semaines et de ne pas croire les gros titres selon lesquels il avait capitulé devant les partis ultra-orthodoxes ».

Kim a publié des photos de Netanyahu en train de faire de la musculation dans une salle de sport à Césarée, sur la cote.

« Tout ceci est un tissu de mensonges, attendez de voir », aurait déclaré le chef du Likud à Kim, sans plus de détails.

Kim a travaillé pour le journal Haïr, les informations de la Douzième chaîne et Haaretz. Elle a également fondé l’école Harim pour enfants autistes, à Givat Ada, dans le nord du pays. Elle a elle-même deux enfants autistes.

Dans une autre publication sur Twitter, Kim a écrit que Netanyahu lui avait proposé de l’aide pour son travail avec les enfants autistes, ce qu’elle dit avoir refusé.

« J’aide aussi d’autres personnes, dites m’en plus », aurait-il ajouté, sans préciser de quelle aide il s’agirait.

« Je n’ai pas voulu. Je suis contre le favoritisme : je veux recevoir de l’État ce qui est ouvert à tout le monde », a-t-elle écrit.

« Vous pensez que je ne représente pas tous les Israéliens ? » m’a-t-il demandé.

« Oui », ai-je répondu.

« Alors attendez, attendez un peu », a-t-il répété », a ajouté Kim.

Exprimant ses préoccupations face au risque d’inflexions anti-LGBT de la nouvelle coalition, Kim a évoqué le cas de son frère gay, qui vit actuellement à l’étranger mais aimerait revenir vivre en Israël.

« Je lui ai également dit … « Mon frère est gay, il vit à New York et rêve de revenir. Que dois-je lui dire, pour qu’il revienne ? »

Elle a dit qu’à cette question, Netanyahu « n’a pas répondu. Il a même soupiré ».

Netanyahu a annoncé mercredi soir être parvenu à former une coalition avec Otzma Yehudit, HaTzionout HaDatit, Noam et ses partenaires ultra-orthodoxes de longue date, le Shas et Yahadout HaTorah, qui ont remporté 64 des 120 sièges de la Knesset lors des élections de novembre dernier.

Toutefois, tous les accords de coalition n’ont pas encore été signés et plusieurs questions restent en suspens.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.