Netanyahu ira à Washington le 15 septembre pour signer l’accord Israël/Emirats
Rechercher

Netanyahu ira à Washington le 15 septembre pour signer l’accord Israël/Emirats

Cet accord fera des Emirats le troisième pays arabe à établir des liens diplomatiques avec l'Etat hébreu

Le président américain Donald Trump (à gauche) et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu arrivent pour la cérémonie de présentation de sa proposition de paix israélo-palestinienne, le 28 janvier 2020, à Washington, dans la salle Est de la Maison Blanche. (AP Photo/Alex Brandon)
Le président américain Donald Trump (à gauche) et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu arrivent pour la cérémonie de présentation de sa proposition de paix israélo-palestinienne, le 28 janvier 2020, à Washington, dans la salle Est de la Maison Blanche. (AP Photo/Alex Brandon)

Le président américain Donald Trump accueillera le 15 septembre à la Maison Blanche une cérémonie de signature de l’accord de normalisation entre Israël et les Emirats arabes unis, a indiqué mardi à l’AFP un responsable américain.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu sera présent, selon un communiqué de son bureau.

« Je suis fier de partir pour Washington la semaine prochaine à l’invitation du président Trump et de participer à la cérémonie historique à la Maison Blanche pour l’établissement d’un accord de paix entre Israël et les Émirats arabes unis, » a-t-il écrit.

Cet accord fera des Emirats le troisième pays arabe à établir des liens diplomatiques avec l’Etat hébreu, après les traités de paix conclus avec l’Égypte (1979) et la Jordanie (1994).

L’établissement de relations diplomatiques entre Israël et les alliés des Etats-Unis au Moyen-Orient, y compris les riches monarchies du Golfe, est un objectif clé de la stratégie régionale de M. Trump pour contenir l’Iran, ennemi intime de Washington et de l’Etat juif.

Après l’annonce, mi-août, de cet accord, les Palestiniens ont accusé Abou Dhabi de trahison et de violation du consensus arabe qui faisait du règlement du conflit israélo-palestinien une condition sine qua non à la normalisation avec l’Etat hébreu.

Il y a huit jours, une délégation israélo-américaine, menée par Jared Kushner, gendre et conseiller de M. Trump, s’est rendue à Abou Dhabi grâce au premier vol commercial direct entre Israël et les Emirats.

Il avait reçu l’autorisation de survoler l’Arabie saoudite bien que Ryad n’ait pas de relations avec l’Etat hébreu. L’autorisation est toujours en vigueur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...