Netanyahu : Pour former un gouvernement, arrêtons les « boycotts personnels »
Rechercher

Netanyahu : Pour former un gouvernement, arrêtons les « boycotts personnels »

Le Premier ministre a appelé les partis politiques à rejoindre son gouvernement lors d'une réunion du Likud

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu affirme être victime d'une tentative de coup d'État politique, dans des remarques après les déclarations liminaires exposées à son encontre lors de son procès pour corruption, le 5 avril 2021. (GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu affirme être victime d'une tentative de coup d'État politique, dans des remarques après les déclarations liminaires exposées à son encontre lors de son procès pour corruption, le 5 avril 2021. (GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a affirmé mardi qu’il ferait « tout » pour sortir son pays de la « spirale » des élections, après avoir été désigné pour former un nouveau gouvernement.

« Nous formerons un gouvernement fort, pas un gouvernement paralysé », a affirmé M. Netanyahu dans une déclaration depuis le Parlement. « Je ferai tout pour sortir Israël de la spirale des élections », a-t-il ajouté deux semaines après les quatrièmes élections législatives en moins de deux ans.

« Ce sera un gouvernement d’action », a ajouté Netanyahu. « Pour ce faire, le gouvernement doit être uni, tant dans sa politique que dans son action. Et pour y parvenir, nous devons d’abord mettre fin aux boycotts personnels. »

Il a déclaré que la mise en place d’une coalition « forte et homogène » ne sera pas facile, mais n’est pas « impossible ».

« Je me considère comme le Premier ministre de tout le monde », a déclaré Netanyahu, s’engageant spécifiquement à aider les citoyens arabes d’Israël – un clin d’oeil au parti islamiste Raam.

Il a également déclaré qu’il était urgent que le prochain gouvernement signe des contrats pour acheter davantage de vaccins. Il a aussi déclaré que son gouvernement, s’il est formé, se concentrera sur l’économie, l’arrêt des ambitions nucléaires de l’Iran et la lutte contre l’enquête de la CPI sur les crimes de guerre commis par Israël.

Netanyahu a également laissé entendre que l’administration Biden s’en prendra durement à la politique d’Israël en matière d’implantations en Cisjordanie.

« Préparez-vous à d’autres pressions contre les implantations, et cela aussi nous devrons le contrer, ensemble », a-t-il déclaré.

Il a déclaré qu’Israël s’efforcera de conclure d’autres traités de paix avec les pays arabes. « C’est réel… ce n’est pas un slogan électoral », a-t-il dit, ajoutant que quatre autres pays pourraient normaliser leurs liens avec l’État juif dans un avenir proche.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...