Netanyahu promet une réponse « énergique » à Gaza face au déferlement de violences
Rechercher

Netanyahu promet une réponse « énergique » à Gaza face au déferlement de violences

Le Premier ministre a rencontré de hauts-responsables sécuritaires après qu'une roquette a frappé Beer Sheva et que l'armée a frappé 20 cibles dans la bande

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

De gauche à droite : Le conseiller à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Avigdor Liberman, le chef du Shin Nadav Argaman et le chef d'Etat-major adjoint Aviv Kochavi durant une réunion près de la frontière avec Gaza , le 17 octobre 2018 (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
De gauche à droite : Le conseiller à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Avigdor Liberman, le chef du Shin Nadav Argaman et le chef d'Etat-major adjoint Aviv Kochavi durant une réunion près de la frontière avec Gaza , le 17 octobre 2018 (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a expliqué mercredi qu’Israël réagira « énergiquement » en réponse à l’attaque à la roquette d’avant l’aube, qui a émané de la bande de Gaza et qui a touché une habitation à Beer Sheva, alors même qu’un calme provisoire semble s’être réinstallé dans le secteur.

Ces propos ont été tenus après que le Premier ministre a rencontré de hauts-responsables de la sécurité pour des consultations d’urgence suite à ces flambées, qui ont fait monter en flèche des tensions déjà élevées sur la frontière. L’armée israélienne a expliqué qu’elle avait pilonné au moins 20 cibles à Gaza en réponse à l’attaque aux missiles.

« Israël envisage avec la plus grande gravité les attaques menées contre le pays à la clôture frontalière, dans les régions adjacentes à la bande de Gaza, à Beer Sheva – partout. J’ai dit au début de la réunion du cabinet cette semaine que si les attaques ne finissaient pas, c’est nous qui y mettrions un terme », a dit Netanyahu au siège de la division de Gaza de l’armée israélienne, située à côté de la bande.

« Je veux vous le dire aujourd’hui : Israël réagira avec beaucoup d’énergie », a ajouté le Premier ministre.

Les consultations sécuritaires ont inclus le ministre de la Défense Avigdor Liberman, le chef d’Etat-major-adjoint de l’armée israélienne Aviv Kochavi, le conseiller à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat, le chef des services du Shin Bet Nadav Argaman et d’autres hauts responsables, a indiqué dans un communiqué le bureau du Premier ministre.

Au cours de sa visite à la division de Gaza, Netanyahu a également rencontré le groupe de soldats qui avait remarqué plusieurs Palestiniens qui se préparaient à lancer un gros obus de mortier vers le sud d’Israël et qui avait appelé le renfort d’un avion qui avait bombardé les terroristes avant qu’ils ne puissent lancer leur projectile.

Le Premier ministre a aussi rencontré les chefs des gouvernements locaux.

L’Egypte et les Nations unies s’efforceraient de tenter de négocier un retour au calme entre les deux parties depuis l’attaque à la roquette à Beer Sheva, qui est survenue quelques jours après que les leaders israéliens ont menacé d’une plus importante offensive suite aux émeutes quasi-quotidiennes qui agitent la frontière et au lancements de cerfs-volants et de ballons incendiaires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...