Netanyahu semble confirmer un tir de missile israélien sur le Golan syrien
Rechercher

Netanyahu semble confirmer un tir de missile israélien sur le Golan syrien

Quelques heures après que des médias arabes ont annoncé une frappe visant le Hezbollah en Syrie, le Premier ministre a dit qu'Israël agissait contre le groupe terroriste

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d’une visite des installations de l’armée israélienne sur les hauteurs du Golan, le 6 février 2018 (Kobi Gideon / GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d’une visite des installations de l’armée israélienne sur les hauteurs du Golan, le 6 février 2018 (Kobi Gideon / GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a semblé confirmer jeudi qu’Israël était à l’origine d’une attaque de missile annoncée plus tôt dans la journée sur la région de Quneitra, en Syrie.

« Nous nous défendons tout le temps », a déclaré Netanyahu lors d’une cérémonie en hommage à Zeev Jabotinsky, un penseur sioniste qui est l’une des inspirations intellectuelles de l’actuel parti du Likud de Netanyahu.

Le Premier ministre a rappelé l’attaque d’un homme armé palestinien à la frontière de Gaza plus tôt dans la journée qui a blessé trois soldats, et il a ajouté : « Nous combattons sur d’autres fronts. Sur le front nord, nous agissons contre l’Iran et le Hezbollah, et vous en entendez parler maintenant également ».

Plus tôt jeudi, des médias officiels syriens ont annoncé qu’Israël avait tiré un missile sur la région de Quneitra lors d’un rare raid en pleine journée, entraînant des dégâts mais pas de victimes.

L’armée israélienne n’a pas commenté ce raid sur le plateau du Golan syrien, qui a été annoncé par l’agence de presse de l’état syrien SANA.

Un avant-poste militaire israélien sur le plateau du Golan est photographié depuis la ville syrienne de Quneitra, le 26 mars 2019. (Louai Beshara/AFP)

Le réseau Al Arabiya a déclaré que la frappe supposée de missiles israéliens en Syrie a suivi le mouvement de membres du groupe terroriste du Hezbollah dans la zone.

Des médias israéliens ont rapporté que des résidents de la zone du plateau du Golan avaient entendu l’explosion.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...