Nouveau coronavirus: Israël interdit les vols en provenance de Chine
Rechercher

Nouveau coronavirus: Israël interdit les vols en provenance de Chine

Litzman a enjoint les personnes déjà en Israël mais venues ou ayant fait escale en Chine à s'isoler 14 jours et ne pas se mêler au public, même sans symptômes de la maladie

Des membres du personnel médical transportant un patient à l'hôpital de Jinyintan, où sont soignés des patients infectés par un mystérieux virus de type SRAS, à Wuhan, dans la province centrale du Hubei, en Chine, le 18 janvier 2020. (AFP)
Des membres du personnel médical transportant un patient à l'hôpital de Jinyintan, où sont soignés des patients infectés par un mystérieux virus de type SRAS, à Wuhan, dans la province centrale du Hubei, en Chine, le 18 janvier 2020. (AFP)

Israël a interdit aux vols en provenance de Chine d’atterrir sur son sol en raison des craintes face à la propagation du nouveau coronavirus, a annoncé jeudi le ministre de la Santé, Yaakov Litzman.

« Nous n’autoriserons aucun vol en provenance de Chine à atterrir dans notre pays, aucun », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse télévisée face au risque de propagation de l’épidémie de pneumonie virale dont le bilan s’est alourdi à 170 morts en Chine.

Le ministre a précisé que l’interdiction serait à court terme, sans fournir de précisions.

Il ajouté que toutes les personnes déjà en Israël mais venues ou ayant fait escale en Chine devraient rester chez elles 14 jours et ne pas se mêler au public, même si elles ne ressentent pas les symptômes de la maladie.

Plus tôt dans la journée, la compagnie nationale israélienne El Al a annoncé qu’elle suspendait ses vols vers Pékin jusqu’au 25 mars.

Aucun cas de coronavirus n’a été détecté pour le moment en Israël mais le ministre de la Santé a indiqué que c’était « une question de temps ».

Plusieurs compagnies aériennes dont British Airways, Lufthansa, American Airlines, KLM ou encore United Airlines, ont pris la décision de suspendre ou de réduire leurs vols vers la Chine continentale. De nombreux pays, dont la Grande-Bretagne, l’Allemagne et les Etats-Unis, ont recommandé à leurs citoyens d’éviter les voyages non essentiels en Chine.

Les autorités chinoises ont pris des mesures exceptionnelles pour arrêter la propagation du virus. Wuhan, métropole du centre de la Chine d’où est partie l’épidémie, est coupée du monde depuis une semaine, comme la quasi-totalité de la province environnante du Hubei.

Le nombre de patients contaminés a grimpé à environ 7 700 en Chine continentale (hors Hong Kong), dépassant désormais largement celui (5 327) de personnes infectées par le Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère) en 2002-2003. Quelque 800 personnes infectées par le Sras avaient péri à travers le monde.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...