Virus en Chine : la compagnie israélienne El Al suspend ses vols vers Pékin
Rechercher

Virus en Chine : la compagnie israélienne El Al suspend ses vols vers Pékin

Un porte-parole de la compagnie a indiqué qu'El Al allait interrompre ses vols à destination de Pékin jusqu'au 25 mars

Un avion de la compagnie El Al à l'aéroport international Ben Gurion, le 17 août 2016. (Tomer Neuberg/Flash90)
Un avion de la compagnie El Al à l'aéroport international Ben Gurion, le 17 août 2016. (Tomer Neuberg/Flash90)

La compagnie nationale israélienne El Al a annoncé jeudi qu’elle suspendait ses vols vers Pékin face à la propagation du nouveau coronavirus qui a déjà fait 170 morts en Chine.

Un porte-parole de la compagnie a indiqué qu’El Al allait interrompre ses vols à destination de Pékin jusqu’au 25 mars.

Les vols de cette compagnie vers d’autres destinations en Chine se poursuivront comme d’habitude, a précisé le porte-parole à l’AFP.

Aucun incident lié au nouveau coronavirus n’a été encore enregistré en Israël, selon le ministère de la Santé qui a toutefois indiqué qu’il envisage de demander aux personnes arrivant en Israël en provenance de Chine d’éviter les lieux publics pendant un certain nombre de jours « même si elles sont en bonne santé ».

Plusieurs compagnies aériennes à travers le monde ont pris la décision de suspendre ou de réduire leurs vols vers la Chine continentale face à la propagation du nouveau coronavirus.

Un agent de sécurité dirige un homme vers une caméra thermique à une station de métro à Pékin, le mercredi 29 janvier 2020. (AP Photo/Mark Schiefelbein)

Le bilan de l’épidémie de pneumonie virale s’est alourdi à 170 morts jeudi en Chine après un bond sans précédent du nombre quotidien de décès.

Le nombre de patients contaminés a bondi à environ 7 700 en Chine continentale (hors Hong Kong), dépassant désormais largement le nombre (5 327) de personnes infectées en 2002 et 2003 par l’épidémie du Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère). Ce coronavirus avait alors fait 774 morts dans le monde, dont 349 en Chine continentale

Wuhan, la métropole du centre de la Chine d’où est partie l’épidémie, est désormais coupée du monde depuis une semaine, tout comme la quasi-totalité de la province environnante de Hubei.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...