Israël en guerre - Jour 227

Rechercher

Nouveaux détails sur les renseignements de Tsahal concernant les plans du Hamas

2 compagnies de commandos de Tsahal envoyées de Gaza vers la Cisjordanie ; Sinwar avait publiquement annoncé les plans de l'invasion sur Hamas TV

Un diagramme, tiré d'un rapport de Tsahal de juillet 2022 sur les plans d'invasion possibles du Hamas présenté sur la Douzième chaîne, le 4 décembre 2023. (Crédit : Capture d'écran/Douzième chaîne, utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Un diagramme, tiré d'un rapport de Tsahal de juillet 2022 sur les plans d'invasion possibles du Hamas présenté sur la Douzième chaîne, le 4 décembre 2023. (Crédit : Capture d'écran/Douzième chaîne, utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Dans les heures, les jours et les mois qui ont précédé l’attaque dévastatrice du Hamas contre le sud d’Israël le 7 octobre, les hauts commandements de l’armée israélienne savaient que le groupe terroriste palestinien menait des exercices intensifs en préparation d’une invasion à grande échelle, et le chef du Hamas a même déclaré publiquement que c’était en préparation.

Non seulement Tsahal n’a pas agi, mais l’armée a même détourné ses forces du front de Gaza, estimant qu’il s’agissait de menaces vides et que le groupe terroriste n’était pas intéressé par la guerre, selon les médias israéliens lundi.

Dans un reportage consacré aux informations et aux évaluations qui auraient dû permettre aux dirigeants militaires israéliens d’empêcher l’assaut du 7 octobre mené par le Hamas, la Douzième chaîne indique que l’officier de renseignement de la Division de Gaza avait préparé en juillet 2022 une présentation exposant « le plan d’invasion massive du Hamas. »

Un diagramme de la présentation montre une vingtaine d’escouades terroristes du bataillon de Khan Younès de l’unité dite « Nukhba » du Hamas envahissant le sud d’Israël depuis Gaza. Selon la présentation, les escouades terroristes seraient accompagnées d’équipes d’ingénieurs pour franchir la clôture frontalière et les défenses en de multiples endroits. Le document aurait inclus la phrase suivante : « Cette invasion constitue la menace la plus grave à laquelle les forces de Tsahal sont confrontées dans la défense [d’Israël]. »

La Douzième chaîne a en outre rapporté que le Directorat des Renseignements militaires de Tsahal ont tenu une discussion trois mois avant le 7 octobre, au cours de laquelle un officier identifié comme le général de brigade P. a conclu : « Nous avons essayé, mais nous n’avons pas réussi. Nous ne pouvons pas dire comment [le chef du Hamas à Gaza, Yahya] Sinwar agira, et c’est pourquoi les commandants sur le terrain doivent prendre les précautions nécessaires. »

Selon la chaîne, les conclusions de cette discussion ont été transmises au chef du Directorat des Renseignements de Tsahal, Aharon Haliva, qui a ordonné d’intensifier la collecte de renseignements, et c’est effectivement ce qui a été fait.

Le 1er octobre, le commandant de la Division de Gaza a ordonné une évaluation de la situation, qui a révélé une « forte augmentation des exercices par les forces de Nukhba. » Six bataillons du Hamas effectuaient des exercices une ou deux fois par semaine, selon le rapport relatif à cette évaluation. Il précise les noms des bataillons qui effectuaient des exercices, notamment dans le nord de la bande de Gaza et un à Khan Younès.

Néanmoins, selon la Douzième chaîne, l’officier de renseignement de la division avait conclu que « dans la tension entre les avantages économiques pour le Hamas et les troubles continus [qui avaient lieu à la frontière de Gaza], il semble que, pour le moment, les choses se dirigent vers un arrangement et un apaisement des troubles ».

Dans la nuit du 6 au 7 octobre, rapporte encore la Douzième chaîne, un courriel a été envoyé depuis une base de Tsahal à la frontière de Gaza au sujet d’une attaque imminente, décrivant « certains signes venant de Gaza. » Au même moment, l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet a également vu des signes indiquant qu’il se passait quelque chose.

Vers 1h30 du matin, le 7 octobre, le responsable du bureau du chef d’état-major de Tsahal, Herzi Halevi, a été informé de la situation par le Shin Bet, puis par le général de Tsahal en charge du Commandement du Sud. Vers 3h30 du matin, Halevi a été réveillé. Il a demandé à organiser une consultation téléphonique afin de réaliser une évaluation de la situation. Cette séance a eu lieu environ 90 minutes plus tard.

Le chef d’état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, au Forum de l’état-major général, dans les locaux du quartier général de Tsahal, à Tel Aviv, le 1er décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Le chef des opérations de Tsahal a organisé sa propre consultation avant celle de Halevi, et a décelé les mêmes signes d’une attaque imminente. Il a demandé des précisions afin de pouvoir déterminer s’il s’agissait d’un exercice ou d’une opération stratégique contre Israël prévue dans les prochaines heures. La consultation a conclu qu’aucune explication définitive n’a pu être trouvée et a demandé des informations supplémentaires à l’unité de renseignement 8200 de Tsahal.

Au cours de la réunion en présence de Halevi, du chef des opérations de Tsahal et du général du commandement du Sud, ils ont été informés des signes d’une attaque imminente. Halevi a demandé plus d’informations et a ordonné que l’armée de l’air israélienne soit informée. Il a également ordonné de contrôler les informations des services de renseignement, notamment leur scepticisme sur la thèse dominante selon laquelle que le Hamas n’était pas intéressé par la guerre.

Selon la Douzième chaîne, c’est peut-être là qu’a eu lieu la première remise en question de l’idée que le Hamas ne souhaitait pas la guerre. Mais pas assez pour que Halevi ordonne des préparatifs en vue d’un incident majeur.

Trois drones et un hélicoptère de combat ont été mobilisés.

Haliva, le directeur du Directorat des Renseignements, n’a pas participé aux consultations des 6 et 7 octobre. Il était alors en vacances à Eilat. Il a été informé vers 3 heures du matin de signes inquiétants en provenance de Gaza, mais il n’a pas participé aux consultations et n’a pas pu être joint par téléphone.

Sur cette photo, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le chef de la Direction du renseignement militaire de Tsahal, Aharon Haliva, visitent une base de renseignement non divulguée, le 23 mai 2023. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Haliva aurait ensuite déclaré à son entourage que, même s’il avait participé aux consultations, il aurait conclu qu’il s’agissait manifestement d’un exercice et que l’affaire pouvait attendre jusqu’au matin. « Cela n’aurait en rien changé le résultat final », aurait-il affirmé.

Israël disposait de multiples sources d’information sur les exercices et autres préparatifs du Hamas en vue d’un assaut dans les semaines précédant le 7 octobre, y compris, semble-t-il, un plan d’attaque du Hamas datant de 2022.

La Douzième chaîne a également parlé lundi d’une série télévisée diffusée l’année dernière sur la chaîne de télévision du Hamas, qui mettait en scène des terroristes infiltrant Israël, avait été publiquement saluée par Yahya Sinwar, le chef du Hamas à Gaza, comme « une partie indissociable de ce que nous préparons », selon la Douzième chaîne.

La série a été diffusée pendant le Ramadan à la fin du printemps 2022, selon le reportage télévisé israélien. Elle a mis en scène une attaque contre Israël avec l’utilisation de camionnettes blanches, la neutralisation des communications israéliennes, et des cibles comprenant des kibboutzim et des bases de l’armée israélienne, y compris la base de Réïm où est située la Division de Gaza de l’armée israélienne. Elle a également montré des soldats kidnappés et la création d’une base palestinienne sur une base de l’armée israélienne.

Aux côtés d’extraits de la série, la Douzième chaîne montre un extrait d’une cérémonie de remise de prix télévisée qui a eu lieu à Gaza plus tard en 2022, au cours de laquelle Sinwar a remis des prix aux producteurs de l’émission.

Le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar, s’exprime lors d’une cérémonie en 2022 au cours de laquelle des prix ont été décernés à une série télévisée du Hamas représentant une invasion du Hamas en Israël. (Capture d’écran de la Douzième chaîne, utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

« Ce feuilleton est une partie indissociable de ce que nous préparons – les grandes préparations que nous faisons avec nos frères d’Ezzedine Al-Qassam », déclare-t-il. Sinwar évoque alors « les armes qu’ils produisent » et leur « collecte de renseignements ».

Il affirmait que l’aile militaire du Hamas « planifie absolument la libération et le retour ».

Par ailleurs, lundi, la chaîne publique Kan a rapporté que deux compagnies de soldats de la brigade commando de Tsahal, déployées à la frontière de Gaza pendant la période des fêtes de Rosh HaShana septembre et octobre, ont été envoyées en Cisjordanie deux jours seulement avant le massacre du 7 octobre.

La centaine de soldats avait été déployée à Huwara, en Cisjordanie, en raison de la montée des tensions et suite à une fusillade qui avait visé une famille israélienne.

Les commandos avaient été déployés à la frontière de Gaza sur ordre du Directorat des Opérations et ne faisaient pas partie des forces régulières chargées de sécuriser la frontière, selon Kan.

Tsahal a déjà fait savoir que ses troupes n’avaient pas été détournées de la frontière de Gaza vers la Cisjordanie avant l’attentat du 7 octobre.

Un grand nombre de soldats opéraient déjà en Cisjordanie dans le contexte de la montée du terrorisme des deux dernières années.

Tsahal a déclaré qu’elle enquêterait sur les circonstances qui ont conduit à l’attaque du Hamas après la fin de la guerre actuelle.

Emanuel Fabian a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.