Israël en guerre - Jour 262

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Noy Shosh, 36 ans : il a combattu les terroristes devant sa maison

Assassiné par le Hamas dans le kibboutz Beeri le 7 octobre dernier

Noy Shosh. (Autorisation)
Noy Shosh. (Autorisation)

Le major réserviste Noy Shosh, 36 ans, a été tué en défendant sa famille dans leur maison du kibboutz Beeri le 7 octobre.

Ce jour-là, son neveu, Lior Tarshansky, a également été assassiné à Beeri, et sa nièce, Gali Tarshansky, a été prise en otage à Gaza. Elle a été libérée le 29 novembre 2023.

Le matin du 7 octobre, Noy s’était refugié dans la chambre forte de sa maison avec sa femme Mahol et leurs trois enfants, Noga, 5 ans, Netzer, 4 ans, et Lavi, 1 an. Il est sorti de la chambre protégée lorsqu’il s’est rendu compte que les terroristes avaient encerclé sa maison.

Alors qu’il bloquait la porte de la maison avec son corps, Shosh a reçu plusieurs balles dans le bras et la jambe, mais il a tout de même continué à riposter.

Plutôt que de continuer à se battre contre Shosh, les terroristes ont mis le feu à la maison familiale.

Dans une interview accordée à N12, Mahol a raconté qu’avant que son mari ne perde connaissance et alors que la maison commençait à se remplir de fumée, il lui a dit de prendre les enfants et de se tenir près d’une fenêtre ouverte jusqu’à l’arrivée des secours, sachant que cela signifiait qu’elle ne pourrait plus l’aider.

« Noy et moi formions une équipe », a-t-elle déclaré. « Nous l’avons été dès le premier instant, et même à ce moment-là, il m’a dit de faire ce qui devait être fait. »

« Lorsque nous n’avons plus eu le choix, nous sommes partis », a-t-elle ajouté. « Je lui ai dit que je l’aimais et je l’ai embrassé. »

Noy a succombé à ses blessures moins d’une heure avant que Tsahal ne réussisse à atteindre la maison.

Il a eu droit à des funérailles militaires, car il était membre de l’équipe de sécurité locale de Beeri et a donc été reconnu rétroactivement comme un soldat tombé au champ d’honneur.

Alors qu’il protégeait l’entrée de sa maison pour empêcher les terroristes d’y pénétrer, il a reçu un appel lui demandant de se présenter à son poste, a raconté Mahol. Il a dit à son commandant : « Je finis ici et je vous rejoins dans le nord ».

À ses funérailles au cimetière militaire de Ness Ziona, sa mère Miri Shosh a prononcé ces paroles : « Tu as été accompagné dans ton dernier voyage par des porteurs de drapeaux, des soldats haut gradés, des amis, des voisins, des personnes qui connaissaient ta grand-mère, et une famille aimante et chaleureuse. Tous t’ont rendu hommage, tout comme dans le ciel, le soleil apparaît à travers les nuages et les gouttes de pluie pleurent ta disparition ».

Son frère cadet, Raz, a fait l’éloge de Noy en ces termes : « Tes valeurs m’ont toujours inspiré, tu étais un modèle à mes yeux, et maintenant tu es aussi un héros, il n’y a pas de plus grand héros que toi ».

Son frère Or a partagé une publication émouvante sur Facebook le 12 octobre, déplorant sa perte.

« Je suis désolé de ne pas avoir été là pour toi lorsque tu as traversé cet horrible enfer », a-t-il écrit. « Je te promets qu’à partir de maintenant, je ne te quitterai plus, je protégerai et prendrai toujours soin de Mahol, Noga, Netzer et Lavi. Je ne vous oublierai jamais ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.